REDHER - La pluma


Un mois d'occupation-blocage: communiqué de l'AG des personnels de Paris 8

Envoyer Imprimer PDF

J'étais ce matin, comme beaucoup de mes collègues enseignant·e·s-chercheur·e·s, enseigant·e·s, et BIATSS, tant titulaires que contractuel·le·s et vacataires, à l'Assemblée générale des personnels de notre université, Paris 8.

Depuis le 3 avril, notre université est occupée contre la loi ORE et la sélection. Cette occupation (du bâtiment B2, distincte mais entièrement solidaire de celle du bâtiment A, toujours en cours) prend la forme d'un blocage partiel : les cours et examens n'ont pas lieu, mais la Bibliothèque Universitaire reste ouverte (pour que les étudiant·e·s puissent continuer à travailler), les services administratifs fonctionnent (notamment pour ne pas pénaliser les personnels précaires et les chômeu·r/se·s dépendant·e·s de l'université pour être payé·e·s). Même si les entrées principales sont symboliquement bloquées, il ne s'agit en effet surtout pas de fermer l'université : bien au contraire, comme en témoigne la semaine "Pas de vacances pour les luttes !" organisée pendant les vacances d'avril justement pour empêcher la fermeture de l'établissement. La transmission du savoir continue donc au quotidien au travers d'ateliers alternatifs, et l'occupation de Paris 8 est solidaire et ouverte aux autres secteurs en lutte : éducation nationale, rail, poste, santé, justice, sans-papiers, logement, la ZAD de NDDL, l'antinucléaire (Bure), écologie, féminisme, libre accès, libertés numériques, vigilance JO2024, etc. Cela permet de s'organiser et de mettre en place une convergence effective : outre les coordinations et les nombreux débats inter-luttes qui prennent place à Paris 8, un défilé inter-luttes a été organisé avec succès le matin du 1er mai dans Saint-Denis.

Ce principe de blocage partiel n'a pas été compris immédiatement par tout le monde et la première semaine de blocage a donné lieu à une fermeture administrative de l'université par sa présidence. Ce "blocage" d'une semaine est utilisé comme prétexte pour repousser la campagne d'emploi des enseignant·e·s contractuel·le·s et titulaires d'un semestre. La situation actuelle de l'université étant déjà catastrophique, et 19 des postes qui auraient du être ouverts au concours cette année (correspondants à des départs en retraites) ayant été gelés, il n'est plus possible de continuer à travailler dans ces conditions. Notre bonne volonté collective et notre sens du service public nous poussent à tous les efforts nécessaires pour gérer la misère, mais aujourd'hui, comme l'a très justement dit notre collègue de Paris 3 Alexis Blanchet : nous crevons de ne pas arrêter.

Exactement un mois après le début de cette occupation, et après de nombreuses AG de l'université, dont certaines à plus de 1000 personnes, une AG spécifiquement des personnels a donc été convoquée par différents syndicats et s'est tenue ce matin. Voici un communiqué de cette AG :

--------------------------------

Nous, personnels BIATSS et enseignant·e·s de l’Université Paris 8, réuni·e·s le 3 mai 2018 en Assemblée générale, nous prononçons contre la loi ORE, contre la casse des universités et celle du service public en général. Cette loi participe d’une attaque de nos conditions de travail et d’exercice, dans la continuité des lois LRU1, LRU2, Fioraso, et du processus de Bologne, lesquels imposent une vision néo-libérale de l’enseignement supérieur et de la recherche. Cette nouvelle loi ne répond absolument pas aux besoins criants que nous avons : la sélection ne résoudra pas le problème de la gestion de l’augmentation des effectifs étudiants (environ 300 000 supplémentaires ces 5 dernières années + la rentrée prochaine) avec toujours moins de postes et moins de moyens.

En conséquence, l’AG a voté les points suivants :

  • Nous nous sommes prononcé à l’unanimité pour le retrait de la loi ORE et pour la construction de 300 000 nouvelles places pour l’accueil des étudiant·e·s dans l’enseignement supérieur, impliquant la construction de bâtiments et le recrutement de personnels titulaires.
  • Nous appelons la Présidence et les instances de l’Université à prendre position publiquement pour le retrait de cette loi (vote à l’unanimité).
  • Nous avons voté la création d’une commission visant à mettre en œuvre tous les moyens pour bloquer la mise en application de la loi ORE au niveau local (vote à l’unanimité).
  • Nous soutenons le combat des étudiant·e·s et nous nous prononçons contre toute intervention policière, en particulier sur le campus de Paris 8 (vote à l’unanimité moins 4 absentions). Nous appelons à tout mettre en œuvre afin de ne pas pénaliser les étudiant·e·s pendant la mobilisation (vote à l’unanimité moins 3 abstentions).
  • Les conditions actuelles d’exercice étant déjà insupportables, nous nous prononçons contre le report des recrutements au second semestre tel qu’annoncé par la Présidence (vote à l’unanimité).
  • Nous exigeons des moyens financiers, humains et matériels pour avoir des conditions de travail correctes dans notre Université afin de mener à bien notre mission de service public : réfection des toitures, sanitaires, fissures, fenêtres, désamiantage, achat de matériels pédagogiques, embauche de personnels titulaires, etc. (vote à l’unanimité).
  • L’assemblée a voté à la majorité la grève des activités pédagogiques et administratives, et ce jusqu’à la prochaine assemblée générale qui aura lieu le mercredi 9 mai à 10h (56% pour, 30% abstention, 14% contre). Cela signifie que nous ne faisons pas cours, nous ne ferons pas les évaluations, ne rentrerons pas les notes et ne préparerons pas la rentrée. Cependant, la transmission du savoir continue sous des formes alternatives et tout sera mis en place pour ne pas pénaliser les étudiant·e·s.

NOUS POSONS DÈS AUJOURD’HUI UN ULTIMATUM ET APPELONS LES AUTRES UNIVERSITÉS À NOUS REJOINDRE : SI LA LOI ORE N’EST PAS RETIRÉE, NOUS AVONS DÉCIDÉ COLLECTIVEMENT DE NE PAS ASSURER LA RENTRÉE 2018-2019.

Le 22 mai, jour national de grève de la fonction publique et des premiers résultats de Parcoursup, nous appelons à un rassemblement de tout l’ESR pour poser la première pierre des futures universités à construire. Le lieu reste à définir, mais le bois de Vincennes a symboliquement été proposé.

→ Dates des prochaines AG :

  • mercredi 9 mai 10h, RDV en amphi A2
  • mardi 15 mai 10h, RDV en amphi A2

Nous appelons tous les personnels de Paris 8 à venir aux Assemblées générales !

--------------------------------

Nous avons également désigné 4 représentant·e·s (2 EC et 2 BIATSS) pour la coordination nationale des universités (CNU) qui aura lieu à la bourse du travail de Paris le samedi 5 mai. Je fais parti de cette délégation. Nous porterons à la CNU notre appel du 22 mai ainsi que notre ultimatum sur la rentrée 2018-2019.

Pablo Blog Mettre un point sur le 'i' dans "partage"

Source : Mediapart, le 3 mai 2018

 

 
Plus d'articles :

» État espagnol : suivi massif de la grève du Prime Day chez Amazon

Les travailleurs d’Amazon en Espagne ont déclenché une grève le 16 juillet, lors du premier Prime Day – jour où l’entreprise offre des escomptes importants aux clients. Leur exemple a été suivi mardi par leurs camarades d’Amazon en...

» À Murcie, en Espagne, les citoyens gagnent la bataille de l’enfouissement du TGV

La Délégation du Gouvernement dans la région de Murcie a annoncé pour 2020 l’enfouissement de la ligne de l’AVE (TGV) qui dessert la ville, comme l’ exigeaient les résidents. La « Plataforma Pro Soterramiento » [Plateforme...

» De Facebook à Policebook

Mercredi, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a publié une déclaration sur des plans extraordinaires de la société de médias sociaux pour surveiller tous les affichages et messages de ses utilisateurs, pour censurer le journalisme indépendant...

» Syrie : un menteur nommé Macron

C’est devenu une habitude : le godelureau de l’Elysée fait le paon au château de Versailles. Brasseur d’air inusable, le freluquet fait des phrases, il pérore dans le vide. Comme un télévangéliste, il brandit de grands mots tout en...

» À Bogota, l'éboueur devenu «seigneur des livres»

José Alberto Gutierrez a passé vingt ans de sa vie à remplir 450 bibliothèques avec 50.000 ouvrages récupérés dans des poubelles.«Le jour où j'aurai rempli la Colombie de livres, je me sentirai comme Ulysse après avoir sauvé Pénélope et...

» Loi sur les “fake news”: du monopole de la vérité au règne du mensonge

Cette histoire commence comme un conte de fées. Dans notre merveilleuse démocratie, tout allait pour le mieux. La presse était libre, le citoyen informé et le pouvoir impartial. Mais c’était trop beau. Imprudente, la démocratie n’a pas...

» Mercredi 13 juin 2018, Journée d’études jeunes chercheurs : « Mémoire et Histoire en Amérique latine et Espagne. Du Contemporain au Temps présent (IHTP) »

Séminaire « Mémoire et histoire en Amérique Latine et en Espagne : du contemporain au temps présent » (IHTP-CNRS, EHESS, Université Paris 8 Laboratoire d’Etudes Romanes)

» "Un an après la sortie de Trump de l'Accord de Paris, le slogan "Make Our Planet Great Again" de Macron est resté lettre morte"

Emmanuel Macron et son gouvernement ont révélé leur véritable nature : prononcer des discours écolos offensifs à l'international et ne pas les mettre en œuvre au niveau national.Le 1er juin 2017, le président américain Donald Trump...

» Paraguay : Frente Guasú, PLRA et mouvement populaire

Avant la fin de son mandat, qui s’achève le 15 août, le président Horacio Cartes a voulu rendre hommage à Israël en allant personnellement inaugurer la nouvelle ambassade du Paraguay à Jérusalem le 21 mai. Les observateurs politiques...

» Parcoursup : un algorithme absurde qui renforce les inégalités sociales

Enseignement supérieurL’algorithme Parcoursup a rendu ses premières sentences : la moitié des 810 000 potentiels bacheliers n’ont pas reçu de proposition d’affectations, un mois avant le début des épreuves du bac. Ce fiasco...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui327
mod_vvisit_counterHier14865
mod_vvisit_counterCette semaine78595
mod_vvisit_countersemaine précedente109259
mod_vvisit_counterCe-mois-ci290026
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 149 guests online
Ton IP: 54.198.3.15
 , 
Aujourd'hui: 19 Juil 2018