REDHER - La pluma


Après la « fin de l’histoire », la « démocratie illibérale »

Envoyer Imprimer PDF

Bernard CassenBisLa puissance des think tanks américains peut se mesurer à leur capacité de production des idées qui structureront le débat public international, ainsi que de la promotion des personnages qui les incarneront. L’un des cas les plus emblématiques est sans doute celui de Francis Fukuyama, universitaire lié au Département d’Etat et à la Rand Corporation, qui, en 1992, publia un livre intitulé La Fin de l’histoire et le dernier homme, traduit dans des dizaines de langues.

Sa thèse centrale est bien connue : la chute du mur de Berlin et du communisme entraîne la disparition de la guerre froide et des idéologies, ainsi que l’avènement de la démocratie libérale de marché devenue le point d’arrivée de l’histoire universelle. Après la défaite par KO de la parenthèse soviétique, une façon de présenter le capitalisme comme l’état naturel (et souhaitable) des sociétés.

Avec le traité de Rome (1957), la construction européenne avait devancé Fukuyama en se dotant d’institutions et de politiques correspondant parfaitement aux prédictions de son livre. C’est ainsi que, à la fin de 1992, le traité de Maastricht était ratifié et le marché unique était en place. La réunification de l’Allemagne, l’incorporation à l’Union européenne (UE), en 2004, des anciennes « démocraties populaires » d’Europe centrale et orientale (sauf la Bulgarie et la Roumanie qui attendront 2007), ainsi que celle des pays Baltes ont contribué de manière décisive à faire basculer cette dizaine d’Etats dans l’ère de la « fin de l’histoire ». Mais il a fallu pour cela qu’ils satisfassent à des critères stricts, dits « de Copenhague », pour être acceptés comme nouveaux membres.

C’est en 1993 que le Conseil européen (les gouvernements) réuni dans la capitale danoise a défini ces critères qui ont été renforcés à Madrid en 1995. Sans surprise, il est exigé que les Etats candidats fonctionnent dans le cadre d’une économie de marché ; qu’ils soient capables de transposer dans leur législation nationale les quelque 100 000 pages de l’ « acquis communautaire » (traités, politiques, règles, normes, etc.) ; qu’ils souscrivent aux objectifs de l’union économique et monétaire (l’euro). Mais le premier critère est politique : les institutions nationales doivent garantir la démocratie, l’état de droit et le respect des minorités.
Or ce qui, dans ces domaines, paraissait définitivement acquis après les élargissements de 2004 et 2007 est aujourd’hui ouvertement remis en cause dans plusieurs Etats membres de l’UE.
Sur fond de crise migratoire, des partis populistes, parfois alliés à l’extrême-droite, gagnent des élections et accèdent démocratiquement au pouvoir, comme c’est le cas en Autriche, en Hongrie et en Pologne. Dans ces deux derniers pays, les gouvernements instaurent des mesures de contrôle des médias, des universités, des institutions judiciaires, des ONG, etc. C’est l’état de droit qui est ainsi progressivement démantelé.

Pour caractériser cette situation, une expression revient de plus en plus souvent dans le discours politique : la « démocratie illibérale ». Elle a été lancée par une star du journalisme américain, Fareed Zakaria, dans son livre L’Avenir de la liberté : la démocratie illibérale aux Etats-Unis et dans le monde publié en 2003. Pour contrecarrer la progression de cet autoritarisme « populaire » qui bafoue les valeurs qu’elle proclame, l’UE n’a rien d’autre à proposer qu’une feuille de route néolibérale dans laquelle les libertés démocratiques ne débouchent pas sur des avancées progressistes, sur un véritable projet social et solidaire. Comment alors s’étonner que l’invocation rituelle du « rêve européen » ne fasse pas recette ?

Bernard Cassen, professeur émérite de l’université Paris 8

 

Illlustration tirée de The Economist

Source : Mémoire des luttes, le 3 mai 2018


 
Plus d'articles :

» Paillassons de Washington

Les suppliques et les marques d’affection de trois dirigeants européens — M. Emmanuel Macron, Mme Angela Merkel et M. Boris Johnson — venus cajoler M. Donald Trump n’auront servi à rien : le président des...

» Ordonnances SNCF : l’occasion

Si ceux qui ont quelque responsabilité dans la « conduite » des mobilisations qui s’annoncent ne comprennent pas que le mouvement ne doit pas être « le mouvement des cheminots » ou le « mouvement contre les...

» La torture est la marque de fabrique des interventions US

Dans cette interview avec Edu Montesanti, M. Friba, représentant de l’Association révolutionnaire des femmes d’Afghanistan (RAWA), parle de la décision de la Cour Pénale Internationale d’enquêter sur les crimes commis par toutes les...

» L’isolement de Julian Assange nous réduit tous au silence

Dans cette lettre, vingt-sept écrivains, journalistes, cinéaste, universitaires, anciens agents du renseignement et démocrates appellent le gouvernement équatorien à permettre à Julian Assange d’exercer son droit à liberté...

» Que reste-t-il de nos colères ? Bataille du Rail, Carrefour, éboueurs : début d’un printemps chaud

Qui n'a pas été, dans tous ceux qui ne parviennent pas à se satisfaire de cette mise à mort que d'aucuns souhaiteraient inéluctable de droits sociaux et collectifs qui sont partie de l'histoire de la France, en proie à des emportements...

» 5 raisons et mesures pour défendre le train

Méthodologie imparfaite du rapport Spinetta, bafouement des principes de la démocratie par le recours aux ordonnances, mépris des salarié.e.s du secteur et de l’intérêt général : la proposition de réforme de la SNCF est injuste...

» Brésil, démocratie en danger

Ce pays n’est plus le même. Un nouveau type de régime est en place. Il vide chaque jour un peu plus la sève démocratique et sociale du Brésil. Dans le silence médiatique, droits sociaux et démocratiques y sont...

» Elections italiennes : une nouvelle jacquerie démocratique (Video)

Avec le journaliste Romaric Godin et Christophe Ventura, cette première de «  », une émission proposée par le site d’opinion Le Vent se Lève, décrypte les résultats des élections générales du 4 mars 2018.

» Séance Séminaire ALHIM du 23 février 2018. Présentation du livre « José Martí, 1853-1895. Les fondements de la démocratie en Amérique Latine » de Paul Estrade (Université Paris 8)

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

» Guerre, dictature, démocratie: cherchez l’erreur

Le vieux combat entre les démocraties et les régimes autoritaires est de retour. Trois jours de débats à la conférence de Munich sur la sécurité ont livré ce diagnostic : l’Occident se sent assiégé, défié, déstabilisé. Et les...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1561
mod_vvisit_counterHier14865
mod_vvisit_counterCette semaine67229
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci291260
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 90 guests online
Ton IP: 54.80.7.173
 , 
Aujourd'hui: 19 Juil 2018