REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Impunité


La Khansaa de Gaza : Nawal Abou Hajila pleure ses quatre fils tués par l’armée d’occupation

Envoyer Imprimer PDF

aut_6061BisNawal Abou Hajila, 58 ans, est connue sous le nom de Khansaa de Gaza, d’après une poétesse arabe du 7ème siècle qui a perdu quatre fils au combat.

Quatre photos encadrées de quatre hommes sont accrochées au mur au milieu du salon de Nawal Abou Hajila, dans le quartier de Shujayea, dans la bande de Gaza.

Nawal Abou Hajila devant les portraits de ses fils  [Hosam Salem/Al Jazeera]

 

Trois sont marqués des mots « l’héroïque martyr » devant leurs noms.

« Ce sont mes fils qui ont été tués », nous dit Nawal, appelée également Umm Iyad.

Son fils aîné, Iyad, était âgé de 41 ans et père de quatre enfants lorsqu’il est mort après une bataille contre le cancer il y a un an.

Ses trois autres fils ont été tués dans des attaques ou des opérations armées contre l’occupant israélien.

« C’est Adham, 21 ans, qui était membre des Brigades al-Qassam [la branche militaire du mouvement Hamas] et qui a été tué dans une opération contre des soldats israéliens en décembre 2004″, a déclaré Umm Iyad, montrant sa photo.

« C’est Ziad, 26 ans, qui faisait partie de la patrouille de nuit d'al-Qassam et qui a été tué dans un bombardement israélien en 2007. Je me préparais pour ses fiançailles à l’époque. »

« La plus grande photo est celle de Mohammed, 31 ans, qui a été tué la semaine dernière [le 12 avril] dans un bombardement israélien à la frontière de Gaza. »

« Même si je savais que mes fils avaient choisi délibérement la voie de la résistance, leur perte est toujours difficile… »

En hommage à ses fils, Umm Iyad, qui a 58 ans, est connue localement sous le nom de « Khansaa de Gaza », d’après une poétesse arabe du septième siècle dont les quatre fils ont été tués lors de la bataille de Qadisiyah.

« C’est un grand honneur d’être nommée la Khansaa de Gaza », nous dit Umm Iyad, et elle rappelle ce que Khansaa a dit lorsqu’elle a appris la mort de ses fils : « Louange à Allah qui m’a honorée de leur martyre. »

« J’ai l’espoir que Dieu me réunira avec eux au paradis. »

Umm Iyad a eu une lourde charge à supporter dès son plus jeune âge.

Elle était mariée à l’âge de 15 ans et avait 10 fils et une fille qu’elle a élevés en grande partie seule.

« Quand mes enfants étaient jeunes, mon mari travaillait comme ouvrier en Israël toute la journée, ce qui ajoutait plus à mon fardeau », a-t-elle dit.

Après 22 ans de mariage, Umm Iyad a divorcé. Elle a emménagé avec ses 11 enfants dans un appartement loué à Shujayea.

« Ce fut la période la plus difficile de ma vie », se souvient-elle.

« En plus d’élever mes enfants seuls, j’ai dû surmonter beaucoup d’obstacles que la société place sur le chemin d’une mère célibataire et divorcée. »

La vie après le divorce

Avec l’aide de ses deux fils aînés et de sa famille, Umm Iyad a réussi à s’en sortir.

Malgré le divorce, nous dit-elle, elle faisait attention à ne pas laisser cela affecter la relation de ses enfants avec leur père, qui s’était remarié.

« Mes fils respectent leur père et ils lui rendent toujours visite, ce qui était en particulier le cas de Mohammed, et son père a été dévasté quand il a appris sa mort », raconte Umm Iyad.

Elle poursuit : « J’avais rêvé d’envoyer mes enfants à l’université pour leur permettre de suivre des études supérieures, mais nos conditions de vie trop difficiles ne l’ont pas permis. »

« Mes fils aînés travaillent comme maçons pour joindre les deux bouts, et peu de temps avant sa mort, mon aîné, Iyad, a travaillé comme employé du gouvernement auprès de l’Autorité palestinienne. »

 

Nawal Abou Hajila en famille [Hosam Salem/Al Jazeera]

 Umm Iyad, qui fait partie du comité social de sa mosquée locale, est farouchement patriote.

« J’ai élevé mes enfants en les faisant aimer leur patrie et je participe toujours à toute activité, manifestation ou événement lié à la Palestine », dit-elle.

Elle a participé aux deux premiers vendredis des manifestations de masse lancées le 30 mars, appelant au droit au retour des réfugiés palestiniens.

« Toujours présents dans mon esprit »

Umm Iyad a dit qu’elle approuvait ses fils Adham, Ziad et Mohammed dans la voie qu’ils avaient choisi « pour résister contre Israël » malgré, comme elle l’a admis, la difficulté de réconcilier son instinct de mère avec les sacrifices que ses enfants ont dû endurer pour leur patrie.

La mort de Mohammed est survenue très récemment le 12 avril, lorsqu’un raid aérien israélien a pris pour cible un groupe de militants des brigades al-Qassam.

Mohammad, qui faisait partie du groupe, a succombé à ses blessures à l’hôpital Al Shifa de Gaza.

« Même si je m’attendais à entendre cette nouvelle un jour, je craignais toujours de le voir mourir », nous dit Umm Iyad.

Mohammed a consacré sa vie à la résistance et croyait profondément au droit de retrouver sa patrie volée. Il a été blessé trois fois et a participé à trois guerres, en particulier contre l’offensive israélienne de 2014.

« Ma plus grande préoccupation »

Mohammed a laissé derrière lui cinq enfants. L’aîné, Asem, n’a que six ans.

« Je suis une grand-mère de 29 enfants, dont neuf sont orphelins, et pour ces derniers, leur avenir après la mort de leur père est ma plus grande préoccupation aujourd’hui », avoue Umm Iyad.

Umm Iyad vit maintenant avec ses fils célibataires Raed et Karam. Ses quatre autres fils vivent avec leurs familles à proximité.

Luttant pour retenir ses larmes alors qu’elle regardait les photos de ses quatre fils disparus, Umm Iyad conclut : « Ils sont toujours dans mon esprit, et ils me manquent à chaque minute. Je prie sans cesse pour les revoir dans mes rêves ».

Maram Humaid مرام حميد

Original: Khansaa Gaza: Mother mourns sons killed by Israeli forces

Traduit par Chronique de Palestine

 

 

 
Plus d'articles :

» Israël, terre de miracles

Les jours de cerfs-volants abondent en miracles de ce côté du monde. Le fait que plus d'Israéliens se sont égratignés en se rasant au cours des derniers mois qu’ils ont été touchés par des feux de cerfs-volants est entièrement attribué...

» En Israël, les trois dimensions d’une dérive fascisante

Les dérives autoritaires et fascisantes de l’État d’Israël sont largement sous-estimées par les médias et les responsables politiques européens. Pourtant, elle sont réelles et porteuses de dangers pour tout le Proche-Orient.Beaucoup de...

» Israël : Un État, une voix Israël : Un État, une voix

Après des décennies de gouvernement d’ un régime unique qui a réalisé de grandes choses  et a abouti à une impasse, la seule façon de réaliser le changement est de démonter d'abord l'échafaudage sur lequel la structure a été...

» L'accord final proposé par Jared Kushner pour la Palestine dépouillerait son peuple de toute dignité

Après trois guerres israélo-arabes, des dizaines de milliers de morts palestiniens et des millions de réfugiés, Kushner croit-il vraiment que les Palestiniens se contenteront de cash ?N’y aura-t-il pas de fin à d’humiliation des...

» Razan, une histoire de super-héroïne de Gaza

«C'est ta cousine ? Tu lui ressembles. » « Razan Al-Najjar ! C’est ta cousine, n’est-ce pas ? » « Ta cousine est une héroïne ! Tu dois être fière ! »Ce sont quelques-uns des messages que les gens m’ont...

» L'Argentine annule un match amical de foot avec Israël à Jérusalem

L’équipe de football de l’Argentine devait jouer un match amical au Teddy Stadium de Jérusalem, emplacement qui abritait autrefois un village palestinien.L’équipe nationale de football de l’Argentine a annulé un prochain match amical...

» Les Palestiniens ne sont pas les Indiens des États-Unis d’Amérique

Les gouvernements des Etats-Unis – abusés par leur 51è Etat-croupion, la colonie israélienne – se trompent sur toute la ligne au niveau de leur stratégie au Moyen-Orient et singulièrement en Palestine. Certes, ce n’est pas nouveau. Mais...

» La Nakba, ce n’est pas que du passé pour les Palestiniens : elle se poursuit sans répit depuis 70 ans

Israël continue à voler la terre des Palestiniens, à révoquer leurs droits de résidence, et à détruire leurs maisons pour que des Israéliens juifs puissent s’installer à leur place.  Il y a soixante-dix ans, mon univers et celui...

» Un documentaire sur les liens entre Palestiniens au Brésil et dans leur pays occupé

Caractérisé par une forte diversité ethnique et culturelle, le Rio Grande do Sul abrite aujourd'hui des milliers d'immigrés palestiniens et leurs descendants. Les communautés issues de la Nakba -mot arabe signifiant catastrophe ou désastre-...

» 70 ans de Nakba, 25567 jours de soumoud

En ce 15 mai 2018, les Palestiniens commémorent le 70ème anniversaire de leur Nakba, la catastrophe que fut pour eux la proclamation de l’État d’Israël.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui10329
mod_vvisit_counterHier12243
mod_vvisit_counterCette semaine88240
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci312271
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 275 guests online
Ton IP: 54.92.163.188
 , 
Aujourd'hui: 20 Juil 2018