REDHER - La pluma


10 raisons d’avoir les boules avec John Bolton

Envoyer Imprimer PDF

aut_5520BisNe mâchons pas nos mots: John Bolton est un va-t-en-guerre, et sa nomination au poste de conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump est une menace pour la sécurité mondiale. Bolton préconise une politique étrangère qui exagère les menaces, rabaisse la diplomatie, mépriser les institutions internationales et a vite recours à la violence. La nomination au poste de conseiller à la sécurité nationale n'a pas besoin de l’aval du Sénat, et donc, à partir du 9 avril, le faucon de tous les faucons sera perché à la Maison-Blanche.

Illustration d'une citation célèbre de John Bolton : "Chaque problème est comme un clou"

Besoin de précisions sur les raisons pour lesquelles nous devrions nous opposer à Bolton ? En voici quelques-unes. Ajouter les vôtres.

1) Bolton veut détruire l'accord sur le nucléaire iranien ... et bombarder l'Iran. Bolton déteste l'accord nucléaire qui a été signé sous la houlette d'Obama non seulement par les USA  et l'Iran, mais aussi par la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Chine, la Russie et l'UE. Bien que l'accord fonctionne et que même le secrétaire à la Défense, Jim Mattis, ait déclaré  qu’il allait dans le sens de notre intérêt national, Bolton qualifie l'accord avec l’Iran d'énorme erreur stratégique. Le 12 mai, alors que Trump est censé certifier à nouveau que l'Iran respecte bien l'accord, la présence de Bolton rend plus probable que les USA vont se retirer de l'accord, déclenchant une crise internationale majeure. Trita Parsi, président du National Iranian American Council,  déclare : « Une chose est claire : la nomination de Bolton est essentiellement une déclaration de guerre contre l'Iran.

2) Bolton fraye avec une organisation terroriste iranienne appelée OMPI (Organisation des moudjahiddines du peuple iranien , MEK pour ses initiales en persan), un groupe marginal qui a été placé sur la liste noire des organisations terroristes par les USA jusqu'en 2012, et qui est toujours considéré comme telle en Iran. Bolton rencontre régulièrement et reçoit des paiements de membres de ce groupe, responsable du meurtre de soldats US, de la tentative d'enlèvement d'un ambassadeur des USA et de nombreuses attentats en Iran même. Bolton considère l'OMPI comme une «opposition viable» qu'il veut utiliser pour renverser le gouvernement iranien. Avec Bolton au pouvoir, l'une des sectes iraniennes les plus détestées sera traitée par le gouvernement usaméricain comme représentant légitime du peuple iranien.

3) Bolton va compromettre les négociations avec la Corée du Nord. Le monde a poussé un soupir de soulagement en apprenant que les présidents Trump et Kim Jung-un se rencontreraient en mai. Mais avec Bolton, cette réunion pourrait ne jamais avoir lieu ou pourrait se solder par un désastre. Bolton  déclare : « Parler à la Corée du Nord est pire qu'une simple perte de temps. Les négociations ne font que légitimer la dictature en lui donnant plus de temps pour renforcer ses capacités en matière de missiles nucléaires et balistiques. » Au lieu de négociations, Bolton a appelé les USA à lancer une frappe préventive contre la Corée du Nord, une attaque qui pourrait déclencher une guerre nucléaire.

4) Bolton déteste les Nations Unies et le droit international. Quand George Bush a nommé Bolton ambassadeur auprès des Nations Unies en 2005, il était si controversé, y compris au Sénat, pourtant contrôlé par les Républicains,  que Bush a dû profiter des vacances parlementaires pour le nommer en douce. C'est une chose de critiquer l'ONU, mais Bolton s'oppose à son existence même. « Il n’existe pas de Nations Unies », a-t-il déclaré un jour, ajoutant: "Si le bâtiment du Secrétariat des Nations Unies à New York perdait 10 étages, cela ne changerait pas grand-chose. » Pire, il est opposé au concept de droit international. Selon lui, « C'est une grave erreur pour nous d'accorder quelque validité au droit international, même s’il peut sembler dans notre intérêt à court terme de le faire - parce que, à long terme, l'objectif de ceux qui pensent que le droit international signifie vraiment quelque chose sont ceux qui veulent entraver l’action des USA. »

5) Bolton était un des principaux instigateurs de la guerre en Irak et n'en a aucun regret. Il fut un acteur déterminant  (avec Dick Cheney et Donald Rumsfeld) de l'invasion de l'Irak. Pendant la présidence Bush, alors qu'il était sous-secrétaire d'État pour le contrôle des armements, il a contribué à la fabrication des fausses preuves de l’existence d’armes de destruction massive qui ont mené à l'invasion de mars 2003. Et il reste, depuis l’origine, l'un des rares défenseurs de cette guerre à soutenir encore aujourd’hui que c'était une bonne idée.

6) Bolton a fourni de fausses informations sur Cuba. En tant que sous-secrétaire d'État, Bolton prétendait que La Havane tentait de développer des armes biologiques et de les vendre à des États voyous. Puis il a essayé de congédier deux analystes du renseignement qui ont contesté ses fausses allégations. Bolton a également demandé que des sanctions plus sévères soient imposées à Cuba, et a catalogué ce pays comme faisant partie de « l’axe du mal ».

7) Ce n'est pas un ami des Palestiniens. Quand il était aux Nations Unies, il a constamment défendu Israël en opposant son veto à toutes les résolutions de l'ONU visant Israël. Bolton a loué la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël, rompant avec des décennies de consensus international selon lequel le statut de la ville contestée doit être négocié entre les deux parties. Il s'oppose à la création d’un Etat palestinien avec l’argument suivant : « Je ne pense pas qu'il existe des institutions du côté palestinien qui soient en mesure de respecter les engagements d'un traité avec Israël ... ou qui puissent résister à une prise de contrôle par des éléments terroristes. » Sa solution?  Se débarrasser des Palestiniens en fusionnant Gaza avec l'Egypte et la Cisjordanie avec la Jordanie.

8) Bolton va provoquer de nouveaux problèmes avec la Chine. Il a toujours été un ardent défenseur de la reconnaissance diplomatique de Taïwan, et a reçu pour cela une récompense financière de la part du gouvernement de Taïwan. Il a conseillé à l'administration Trump de remettre en question la « Politique d’une seule Chine », un accord conclu en 1972 qui exige que les pays choisissent entre les relations diplomatiques avec la Chine ou les relations diplomatiques avec Taiwan. Son attitude hostile envers la Chine pourrait avoir un impact négatif dans plusieurs domaines, depuis la question de la Corée du Nord et de la mer de Chine méridionale à celles du cyberespace et du commerce.

9) Il fréquente des islamophobes. Depuis une décennie, le nom de Bolton est associé à celui de la militante anti-islamique Pamela Geller, apparaissant fréquemment dans son émission de radio sur Internet "Atlas on the Air" ainsi que sur son blog vidéo. Geller est bien connue pour ses commentaires publics incendiaires sur les musulmans, et pour être persuadée qu'ils essaient d'imposer la charia aux USA. Bolton a écrit la préface du livre qu'elle a coécrit avec son collègue islamophobe Robert Spencer intitulé The Post-American Presidency: The Obama Administration’s War on America [La Présidence Post-Américaine : La Guerre de l'Administration Obama contre L'Amérique].

10) Sa moustache blanche en tablier de sapeur devrait immédiatement le disqualifier. Selon l'ancien stratège en chef de la Maison Blanche, Steve Bannon, au moment de former son premier gouvernement, le président élu Trump n’a pas voulu nommer John Bolton à un poste de haute direction parce qu'il n'aimait pas ses bacchantes caractéristiques. Avec sa moustache broussailleuse, Bolton n'avait simplement pas « la tête de l’emploi ». Nous sommes d'accord sur ce point. Trump devrait immédiatement retirer son offre en faveur de quelqu'un qui aurait moins de poils sur le visage.

Medea Benjamin

Original: 10 reasons to fear John Bolton

Traduit par Jacques Boutard

Edité par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Traductions disponibles : Italiano 

Source : Tlaxcala, le 4 abvril 2018


 
Plus d'articles :

» Maurice Lemoine, journaliste et globe-trotter: «Je suis en colère contre ma profession»

C’est l’histoire d’un aventurier devenu journaliste. Pas Joseph Kessel, mais presque. Maurice Lemoine, figure bien connue des spécialistes de l’Amérique latine, était de passage à Paris entre deux escapades à Caracas et Bogota. Nous...

» Conduire l’Italie hors du système de guerre tant qu’il est encore temps

L’attaque de missiles menée par les USA, LA Grande-Bretagne et la France contre la République Arabe Syrienne, État souverain membre des Nations Unies, viole la plus élémentaire règle du droit international.

» Frappes en Syrie : le ridicule ne tue pas les puissants

Le délire inculte de Trump dans l’ordre international ne perturbe en rien les alliés des États-Unis qui ont « toujours raison » face à la Russie, à la Chine et à la plupart des peuples du Sud. Les conservateurs anglais dont la...

» Frappes USA/France/GB en Syrie - Qui a gagné ?

Hier soir, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis ont lancé une attaque illégale contre la Syrie et ont bombardé plusieurs sites militaires et civils à l’intérieur du pays. Ils présentent leur attaque comme une vengeance ou une...

» L’isolement de Julian Assange nous réduit tous au silence

Dans cette lettre, vingt-sept écrivains, journalistes, cinéaste, universitaires, anciens agents du renseignement et démocrates appellent le gouvernement équatorien à permettre à Julian Assange d’exercer son droit à liberté...

» Aurora Muriente : « Porto Rico demeure sous domination coloniale »

L’activiste portoricaine explique les raisons pour lesquelles la lutte indépendantiste veut se débarrasser du joug étasunien. Aurora Muriente Pastrana, est membre du Mouvement indépendantiste national Hostosien de Porto Rico (MINH), une...

» Martin Luther King, héros tragique

L’unanimisme autour de la célébration de la mort du leader noir revient à l’ensevelir une seconde fois. Lui, qui à la fin de sa vie, dénonçait un système économique injuste et pas seulement un Sud...

» Google admet collaborer au programme illégal US d’assassinats par drones

Dans une autre étape importante de l'intégration de la Silicon Valley au complexe militaire et de renseignement, la société mère de Google, Alphabet, a confirmé qu'elle avait fourni des logiciels pour identifier les cibles utilisées dans le...

» Emma González ou quand ça branle dans le manche viril de Zeus

À la différence d'autres tueries absurdes dans les écoles secondaires des USA, celle de Parkland a produit une vague de manifestations de masse à travers tout le pays et dans diverses parties du monde.

» Emma, Edna, Naomi : naissance d’une nouvelle nation ?

Elles ont entre 11 et 17 ans, elles sont donc totalement innocentes dans l’élection de Trump, comme elles auraient été totalement innocentes si Hillary avait été élue : elles n’ont pas  encore le droit de voter. Elles sont très...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui16328
mod_vvisit_counterHier20488
mod_vvisit_counterCette semaine16328
mod_vvisit_countersemaine précedente118117
mod_vvisit_counterCe-mois-ci373049
mod_vvisit_countermois précedent622047

We have: 374 guests online
Ton IP: 54.161.108.58
 , 
Aujourd'hui: 22 Avr 2018