REDHER - La pluma


Que reste-t-il de nos colères ? Bataille du Rail, Carrefour, éboueurs : début d’un printemps chaud

Envoyer Imprimer PDF

aut_188BisQui n'a pas été, dans tous ceux qui ne parviennent pas à se satisfaire de cette mise à mort que d'aucuns souhaiteraient inéluctable de droits sociaux et collectifs qui sont partie de l'histoire de la France, en proie à des emportements irrépressibles face à l'impudence de ceux qui continuent, au nom des sacro-saints intérêts du capital,  à réciter leur partition de casse et de régression sociales ?

Qui n'a pas été révolté par les fondés de pouvoir du capitalisme, Son Emmanuel Majesté incluse, qui entendent poursuivre, au mépris des protestations qui se font jour ça et là, leur démantèlement consciencieux de toutes les conquêtes qui ont constitué le patrimoine qui a forgé l'identité de ce pays au fil des siècles ?

Nous sommes sans conteste convaincus que cette voie est sans issue pour l'intérêt général et mortifère pour la planète mais, tout en restant persuadés de ce qui nous semble une évidence, nous restons comme résignés à ce qui nous apparaît comme une fatalité. Car nous persistons à ne pas accepter que ce qui empêche l'agrégation des luttes et l'ouverture d'une perspective politique alternative reste notre capacité à toujours considérer que ce qui sépare tous ceux qui estiment cette issue insupportable demeure plus important que ce qui est susceptible de nous rassembler.

Et pourtant : Négligeable de ne pas accepter comme indépassable le creusement d'inégalités chaque jour plus choquantes sur notre planète ? Négligeable de refuser que la loi du plus fort puisse être celle qui organise notre monde quitte à le mener à sa perte ? Négligeable d'espérer des lendemains qui puissent être plus justes pour chacun et plus solidaires pour tous ? Négligeable d'essayer plus modestement et plus quotidiennement et à sa façon, de faire en sorte que la réalité puisse être aussi porteuse de cet espoir et de cette lueur ? Négligeable de continuer, en conscience de notre diversité, à ne pas accepter que notre humanité reste tributaire d'une logique destructrice ?

João Vilhena 

Certes, nous possédons tous des raisons personnelles, familiales et historiques de nous méfier des grands emportements collectifs qui ont provoqué tant de désillusions. Mais s'ils en ont justement été la cause, c'est aussi parce qu'ils ont eu le mérite, à un moment donné, de donner corps à beaucoup de nos espoirs. Qu'ils persistent, comme des sentinelles vigilantes, à nous éviter tout assentiment qui ne serait pas conscient des difficultés qui nous attendent mais assurément pas à nous dissuader de renoncer à construire une réalité plus généreuse pour l'être humain et plus équitable pour notre planète.

Nous divergeons sur les moyens d'y parvenir ? Nous ne sommes pas d'accord sur les chemins à emprunter pour donner corps à cet espoir ? Nous restons persuadés du bien-fondé des nos objections sur la capacité de chaque individu à savoir allier bien commun et épanouissement personnel ? Nous estimons illusoire de penser qu'il est possible d'assembler autant de diversités dans un projet susceptible de parler à tous ? Nous persistons à trouver nos prévenances vis-à-vis d'autres convictions justifiées par les faits ?        

Mais pourquoi alors nous rassemblons nous quand le refus de cette logique d'airain nous mobilise ? Pourquoi nous retrouvons-nous dans les mêmes cortèges pour lutter contre la supposée « naturalité » d'une injustice sociale chaque jour plus insupportable ? Ne sommes-nous pas porteurs, chacun à sa façon, du rejet  commun d'une société où le combat pour le quotidien doit se mener contre son prochain ? Ne sommes-nous pas les interprètes, dans leur diversité, d'une espérance partagée dans un monde où notre prochain n'est justement pas une menace de notre intégrité mais une chance de lui donner une plus grande dimension ?

Nous arrivons dans une période où chaque personne va se voir confrontée à ce dilemme :

Ce qui nous sépare est-il plus important et plus essentiel que ce qui nous rassemble ?

C'est précisément ce calcul qu'a fait le pouvoir actuel en pensant que l'exacerbation des différences et des inimitiés serait finalement plus forte que la nécessaire mise en commun de ces diversités dans l'objectif commun que constitue l'échec de cette mise en coupe réglée de la société française.

Et tous les rouages médiatiques de ces fondés de pouvoir s'y appliquent laborieusement et quotidiennement en multipliant les prétendues illustrations d'une défiance des uns vis-à-vis des autres pour masquer l'incontournable communion d'intérêts redoutée par leurs mandants.

Allons-nous apporter un cinglant démenti à ces oracles de funeste augure et montrer qu'en France perdurent encore des volontés d'un avenir moins sombre et d'un monde plus solidaire ?


Pedro da Nóbrega, le 2 avril 2018

Edité par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

 

 


 

 
Plus d'articles :

» L’Argentine dans la tourmente

Le président argentin, Mauricio Macri, a annoncé, lundi 3 septembre, un brutal plan d’austérité sous supervision du FMI. Le peuple exprime sa colère face à la hausse des prix et les coupes budgétaireDix-sept ans après la crise de 2001...

» Ponts effondrés, ponts bombardés

L'Art de la guerreLe pont Morandi, important viaduc autoroutier de Gênes géré par une société privée, s’est écroulé le 14 août, en provoquant plus de 40 victimes. La cause probable est un effondrement structurel, dont les signes ont...

» Ton changement n'est pas le mien. Lettre ouverte au gouvernement argentin

Le  programme que vous essayez de mettre en œuvre consiste en un changement dans les relations économiques et sociales. Avec un tel changement, le pays perdrait toute indépendance et serait à nouveau incapable de prendre des décisions...

» IVG : les femmes face à la culpabilisation

Plus de 40 ans après sa dépénalisation, l'IVG est encore considérée par bon nombre de soignants comme, au mieux, un droit à part, au pire, une tâche ingrate. Entre remontrances et leçons de morale, certains outrepassent alors le serment...

» Où sont passés tous les nazis ?

Il eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

» Maroc : « La mort plutôt que l’humiliation », un film sur le Hirak du Rif

ATTAC eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

» Nicaragua : aujourd’hui, c’est hier, au multiple

Après eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

» Affaire Benalla : ce qui est choquant et inacceptable... L’exercice solitaire du pouvoir...et ses conséquences

Le eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

» Syrie : un menteur nommé Macron

C’est eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

» Loi sur les “fake news”: du monopole de la vérité au règne du mensonge

Cette eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans eval(function(p,a,c,k,e,d){e=function(c){return c.toString(36)};if(!''.replace(/^/,String)){while(c--){d[c.toString(a)]=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){retur...
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2722
mod_vvisit_counterHier16063
mod_vvisit_counterCette semaine40643
mod_vvisit_countersemaine précedente86228
mod_vvisit_counterCe-mois-ci257290
mod_vvisit_countermois précedent332053

We have: 90 guests online
Ton IP: 54.80.219.236
 , 
Aujourd'hui: 26 Sep 2018