REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Amérique latine


Brésil : 2018, nous voilà ! Féminismes et diversités à l’assaut du pouvoir

Envoyer Imprimer PDF

aut_6011BisMarielle Franco a aidé Le Monde Diplomatique Brésil au moment où nous en avions le plus besoin. En décembre 2017, elle a enregistré une vidéo de soutien à notre campagne de financement collectif. En janvier 2018, son article a fait la couverture de notre numéro sur la révolution féministe. Dans le texte elle écrivait : "Nous apprenons les unes des autres, nous sommes en train de chercher des moyens de faire de la politique qui ne soient pas simplement une reproduction de ce qui a toujours été fait." Nous n’oublierons jamais sa solidarité.

Son exemple sera suivi. Le nouveau vient toujours. Nous exprimons également nos sentiments aux parents, amis et amies d’Anderson Pedro Gomes, son chauffeur.

Nous republions l'article écrit par Marielle pour notre numéro de janvier.

Daniel Kondo

Le nouveau vient toujours

Le féminisme brésilien d’aujourd’hui n'est pas seulement jeune et autonome. Le tramway des féministes historiques et le tramway des féministe hashtag dialoguent dans la construction d'actions. Le féminisme dans son ensemble est pluriel, diversifié et capable de produire des convergences

En 1975, un groupe de femmes a organisé un événement à l'Association brésilienne de la presse (ABI), à Rio de Janeiro, sur la situation des femmes au Brésil. Il y avait plus de quatre cents participantes, dans un mouvement qui a donné naissance au Centre de la femme brésilienne (CMB), la première organisation féministe dans le pays. Plus de quatre décennies plus tard, nous occupons le même espace, maintenant comme femmes, noires, trans, faveléés*, enseignantes, femmes du Nordest, mères, bref des femmes dans toute leur diversité.

Dans l’événement de jadis, les femmes noires avait fortement critiqué l'organisation qui, bien qu’elle comptât dans ses rangs des figures importantes de la lutte contre la dictature, n’englobait pas la diversité des expériences de l’être-femme. Fin novembre 2017, nous avons fait de l'ABI un espace de débat politique. Un débat animé, plein de nuances, dans lequel cinq cents d'entre nous ont affirmé que nous allons occuper la politique, les espaces de pouvoir, mais pas une occupation par pur souci de remplir les quotas.   Il y a, indéniablement, un nouveau moment, une marche en fermentation des femmes vers l'appropriation de ces engrenages.

Nous arrivons en 2018 en récoltant les fruits de décennies de luttes féminines pour de meilleures conditions de vie et plus d'égalité dans les espaces de prises de décisions. Dans cette période, il est indéniable que le féminisme est devenu plus diversifié, notamment avec l’avancée des connotations de race, d'orientation sexuelle et d'identité de genre, et aussi des réflexions sur les différentes expériences vécues par les femmes, comme la maternité. Cette diversité s'exprime dans la rue, dans les manifestations et sur les réseaux sociaux, à travers des sites, des applications, des blogs et des vidéos.

On parle beaucoup du fait que nous vivons une nouvelle vague féministe, bien que l'idée de vague indique une plus grande rupture que ce qui est le cas de fait. Les médias propagent l'idée qu’ il y a un « nouveau féminisme », mais en fait, ce que nous vivons est le résultat d'une convergence des différentes expressions du féminisme qui, même si elles ont des stratégies d’action très différentes, partagent la compréhension que l'Internet est un espace de dialogue et d'articulation politique. Le féminisme brésilien n'est pas seulement jeune et autonome. Le tramway des féministes historiques et le tramway des féministes hashtag dialoguent dans la construction d'actions. Le féminisme dans son ensemble est pluriel, diversifié et capable de produire des convergences.

"La révolution sera féministe"-Flavia Bonfim

Depuis les élections de 2010, nous avons connu une situation marquée par d'importantes contradictions en matière de genre. La conclusion tirée des manifestations et des campagnes qui se sont succédé était la nécessité d'une représentation politique plus diversifiée. Les femmes se sont positionnées comme une force politique importante sur la scène nationale, en particulier les Noires et les Indigènes. Nous endossons le rôle de pointer ce qui serait vraiment «nouveau» en politique: inverser le jeu, quitter la position subalterne dans la société pour occuper des espaces de formulation, de développement de programmatiques et de projets, de prises de décision.

Bien que nous ayons atteint certains lieux importants, la représentation politique des femmes est encore faible et celle des femmes noires est encore pire. Nous les femems noires sommes 25% de la population brésilienne selon le recensement de l’IBGE de 2010. Selon le «Tableau des inégalités de genre et de race» (Ipea, 2015), nous sommes aussi la majorité des personnes au chômage, qui travaillent sans contrat formel, comme employées domestiques ou avec un revenu par ménage inférieur à la moyenne inférieur. Cette situation n'est pas un hasard, elle est le résultat du développement d’une « civilisation » qui a été capable de déshumaniser et de chosifier le corps des femmes noires.

Au milieu de tant d'inégalités, de racisme et de sexisme qui persistent à nous violenter, l'arrivée de femmes noires dans les institutions surprend. Notre présence effraie pré carré masculin, blanc et hétéronormatif. En même temps, nous sommes confrontées au défi de d’avoir à construire un projet politique qui n'exclue pas les questions qui nous ont amenées jusque là, qui ne les relègue pas au second plan et reste en phase avec les luttes de mouvements.

Ironie de l’histoire, en 1975, les femmes rassemblées étaient en lutte contre la dictature militaire, nous faisons maintenant face à un gouvernement illégitime et aux coups quotidiens qu'il porte à nos droits et à nos libertés. Dans un scénario de régression sérieuse et d’ action articulée des forces religieuses au sein du Congrès fédéral (parlement national), les femmes réussissent à empêcher les changements législatifs grâce à l'articulation de manières de faire du féminisme très différente, qui se renforcent mutuellement. Nous résistons aux attaques racistes quotidiennes et essayons de trouver des moyens de surmonter la misère dans laquelle la crise a plongé les personnes qui vivent dans les favelas, les banlieues et la campagne, en renforçant des initiatives d'économie solidaire et les mouvements comme le MTST [Mouvements des travailleurs sans toit, né à S#ao Paulo en 1997, NdT]et le MST [Mouvement des travailleurs ruraux sans terre, né en 1985, NdT] .

Grâce à l'émergence de groupes comme PretaLab, la formation sur la sécurité numérique de l’Université libre féministe, la MariaLab et les Blogueuses Noires, nous résistons la diffusion de discours de haine et de nouvelles formes de violence qui s’exercent dans la sphère virtuelle. Quand on entend le Slam das Minas, qui amène la poésie scandée des femmes dans les différents territoires et réinvente l’idée de bataille - elles ne sont pas en compétition dans les compétitions, elles sont côte à côte, réalisant des performances complémentaires - nous savons qui nous sommes, les voix qui s’entendent, qui se reçoivent, qui font de la politique tout le temps. Cette résistance est nouvelle aussi dans son esthétique!

La PartiE Féministe est mobilisée pour lancer des candidates et débattre de l'importance d'élire des féministes engagées dans des projets de transformation. Le mouvement, qui a surgi en 2015, lorsque des militantes se sont réunies pour discuter du sens et de la possibilité d'un parti féministe brésilien, rassemble des collectifs de femmes de différents partis et mouvements de tout le Brésil. Autrement dit, nous allons affronter les élections de 2018. Des initiatives de représentation plus diversifiée devraient être rééditées et des instruments créés pour le financement collectif ds campagnes.

http://tlaxcala-int.org/upload/gal_18218.jpg

Talíria Petrone

Dans notre récente rencontre à l'ABI, nous sommes parties de l'idée qu’« une femme tire l'autre »,- l'un des slogans de la Marche des femmes noires en 2017. Nous rassemblons des femmes qui se sont fait remarque dans le paysage politique de Rio de Janeiro et sont des candidates potentielles à divers lieux de pouvoir – parlements régionaux et national, syndicats, partis et associations -, en mettant l'accent sur les femmes noires. C'est parce que le message a été lancé lors des élections de 2016, et ici à Rio de Janeiro, nous continuons à diriger la Commission des femmes pour guider le débat sur le genre à la Chambre, de notre point de vue. Talyria Petrone a relevé le défi de construire un mandat noir, populaire et féministe comme seule femme dans la Chambre de Niterói. Áurea Carolina, à Belo Horizonte, innove en créant la « gabinetona » [« la grosse cabinette »] ouverte aux luttes les plus diverses et en même temps attentive aux émotions, à la poésie et au soin de soi. Nous apprenons les unes des autres, nous cherchons des moyens de faire de la politique qui ne soit pas la simple reproduction de ce qui a toujours été fait, parce que cela nous rend plus fortes pour occuper les espaces institutionnels, malgré toutes les régressions. Mais nous ne voulons pas rester seules dans cet espace, nous en voulons d’autres pour transformer la politique.

Áurea Carolina

La récente rencontre de l’ ABI est née dans le cadre d’un mandat parlementaire, mais pas seulement là. Un réseau de femmes indépendantes de toute affiliation partisane s'est uni pour exiger et organiser la réunion. Rien que pour cela, ce mouvement révèle un nouveau moment. Le système politique, comme il (ne) fonctionne (pas) aujourd'hui, doit être transformé d'urgence. Notre pari est que d'autres femmes trouvent la force d’ occuper les espaces de pouvoir. Et pour cela, aucun projet politique de gauche ne peut ignorer les questions que nous soulevons. 2018, nous voilà !

NdT 

*Favelées : néologisme proposé pour traduire faveladas, adjectif désignant les personnes vivant dans les favelas, les bidonvilles,  et impliquant qu’elles y ont été contraintes.

Marielle Franco (1979-2018)

Original: O novo sempre vem.Feminismos e diversidades

Traduit par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala le 23 mars 2018

 
Plus d'articles :

» Brésil: l’incarcération de Lula réactive le coup d'État "made in USA" de 2016

Après un procès soldé par une condamnation à 12 ans d’emprisonnement de l'ancien président Inácio Lula da Silva, dans lequel les preuves et les témoins de la défense ont été rejetés par les juges du TRF-4 [Tribunal régional fédéral]...

» Aurora Muriente : « Porto Rico demeure sous domination coloniale »

L’activiste portoricaine explique les raisons pour lesquelles la lutte indépendantiste veut se débarrasser du joug étasunien. Aurora Muriente Pastrana, est membre du Mouvement indépendantiste national Hostosien de Porto Rico (MINH), une...

» Brésil: Violence et haine de classe

Quel lien peut-on établir entre l'assassinat de la conseillère Marielle Franco et les poursuites  pénales contre Lula? Comment lier la destitution illégitime de Dilma Rousseff et l’intervention militaire dans les favelas? Quels liens y...

» Brésil : L’état d’exception est la règle générale Entretien avec Felipe Paiva

« Si le programme de transformation sociale avait été menée à bien, nous n’en serions plus au même point qu’au départ, nous aurions fait un petit pas en avant. » Entretien avec le chercheur Felipe Paiva, doctorant en Histoire à l'UFF...

» Brésil : le PSOL de Marielle, histoire d’un parti de gauche

Pendant quinze jours, les journaux et télévisions européens ont braqué leurs projecteurs sur le Brésil, pour commenter l’assassinat de Marielle Franco, une militante du PSOL, qui était devenue, à Rio de Janeiro, le symbole de la lutte pour...

» Anahi Durand : "Au Pérou, la Constitution facilite la corruption. Il faut donc en changer"

Coup de théâtre au Pérou. Mouillé dans plusieurs scandales de corruption, le président Pedro Pablo Kuczynski (PPK) a tenté de profiter d’un système politique défaillant pour se maintenir au pouvoir. Mal lui en a prit. Les révélations sur...

» Pourquoi ont-ils tué Marielle Franco ?

L’exécution de la conseillère municipale du Parti Socialisme et Liberté et militante noire, féministe, originaire d’une favela,  est « un crime de haine et un acte terroriste ».Dans son édition d’aujourd’hui, le...

» La légalisation de l'avortement n'est pas une question morale

L’avortement est toujours illégal en Argentine, sauf pour certaines situations bien définies. Le nombre d’avortements clandestins est estimé à 500 000 par an, et le nombre de femmes qui en meurent va selon les sources de quelques...

» Brésil, démocratie en danger

Ce pays n’est plus le même. Un nouveau type de régime est en place. Il vide chaque jour un peu plus la sève démocratique et sociale du Brésil. Dans le silence médiatique, droits sociaux et démocratiques y sont...

» « Être une femme noire, c’est résister et se battre tout le temps pour survivre»: une interview de Marielle Franco, 8 mars 2017

Le 8 mars 2017, l’hebdomadaire Brasil de Fato avait interviewé Marielle Franco, victime d’une exécution extrajudiciaire le 14 mars 2018 à Rio de Janeiro. Elle venait alors d’entamer son mandat de conseillère municipale.« Les femmes...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui16515
mod_vvisit_counterHier20488
mod_vvisit_counterCette semaine16515
mod_vvisit_countersemaine précedente118117
mod_vvisit_counterCe-mois-ci373236
mod_vvisit_countermois précedent622047

We have: 367 guests online
Ton IP: 54.161.108.58
 , 
Aujourd'hui: 22 Avr 2018