REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


Merkel crie au "massacre" dans la Ghouta orientale et élude la responsabilité allemande

Envoyer Imprimer PDF

aut_4020Bis“Massacre ! ”: c’est le cri qui s’élève  depuis la chancellerie allemande. Et son écho résonne dans tout le pays. Et en effet, la guerre syrienne livre une fois de plus des images brutales. La mort et la destruction dans la Ghouta orientale suscitent à la fois dégoût et pitié : personne ne veut plus assister aux tueries. Le cri au massacre de Merkel vient à point. Et qui, à en croire Merkel et ses épigones, est à blâmer pour la guerre dans la Ghouta orientale ? Le régime d'Assad et "en particulier l'Iran et la Russie". Merkel utilise toujours sa voix de petite fille dans de tels cas, ce qui lui donne plus de crédibilité.

« On y arrivera » (slogan merkélien), par Klaus Stuttmann, décembre 2015

Il y a quelques années, on n’avait pas entendu  la voix de Merkel . En janvier 2012, au siège de la Fondation Science et Politique (SWP) sur l’idyllique Ludwigkirchplatz de Berlin-Wilmersdorf, une cinquantaine d'opposants syriens étaient réunis à l'invitation du ministère fédéral des Affaires étrangères. Le projet financé par les contribuables allemands s'appelait « The Day After » (Le jour d’après) et n'avait qu'un seul objectif: partager la peau de l’ours syrien. Il était également clair qu’auparavant,  le président syrien Bachar al-Assad devait être éliminé d'urgence. Ainsi Merkel appela également à une "transition politique" en Syrie, "à la fin de laquelle Assad ne peut plus être au pouvoir". Assad doit partir: c’était ce qu’on entendait depuis  le bureau présidentiel US, repris en chœur par presque tous les médias du monde occidental. Et s'il devait être «parti», mort ou vivant, cela les crieurs ne l’avaient pas trop précisé.

Bachar al-Assad n'a jamais été ce que par exemple en Suisse on appelle  un démocrate. Mais cette caractéristique s’appliquait et s’applique  naturellement également aux rois successifs de l'Arabie Saoudite. Ou à divers émirs au Moyen-Orient. En outre, plus d’un allié de l'OTAN ne connait  le mot démocratie que par ouï-dire. A-t-on jamais entendu le chœur occidental entonner l’air "le Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani doit partir"? L'homme est  chef de l'État de l'Émirat du Qatar depuis 2013. Le ministère des Affaires étrangères allemand qualifie cette dictature de «monarchie avec assemblée consultative». Et, annonce avec une fierté stupide, le ministère sur  sur son site ouèbe: "Les relations politiques du Qatar avec la République fédérale d'Allemagne ont été intensifiées par une diplomatie constante de visites de haut niveau".

Si vous regardez l'armée de la dictature qatarie, vous trouverez beaucoup de chars allemands et d'autres instruments de meurtre de l'industrie de l'armement bien de chez nous. Et à 30 kilomètres à l'ouest de la capitale se trouve également la base aérienne d’Al  Oudeid, la base militaire habituelle des USA. Et ce n'est qu'en août que les partenaires de l'OTAN, la Turquie et le Qatar, ont mené une manœuvre militaire conjointe. Probablement, l’immaculé démocrate Erdogan a dû déplacer ses 5000 soldats stationnés dans l'État du Golfe.

Pour les gens qui savent lire, ce n'est pas un secret que la cause de la guerre syrienne en cours était un gazoduc. En 2009, lorsque le Qatar a proposé aux Syriens de construire un gazoduc pour transporter du gaz naturel destiné à l’UE à travers l'Arabie saoudite, la Jordanie et la Syrie vers la Turquie, les Syriens ont dit non. Peu de temps après, le Qatar, l'Arabie saoudite et la Turquie ont commencé à financer et à armer la branche syrienne d'Al-Qaïda Jabhat al-Nusra et les combattants du groupe terroriste de l'Ei. Mais qui veut savoir ça? Pas Mme Merkel  en tout cas. Comment autrement pourrait-elle crier si innocemment au massacre sans mentionner l’ingérence étrangère en Syrie?

Qu'est-ce que le football? Bien sûr, un gros business. Mais aussi une bonne opération de marketing: derrière des jeux joyeux, calcule l'Émir du Qatar, on peut cacher la triste vérité de l'esclavage et du financement du terrorisme. En novembre 2022, la finale du Mondial aura donc lieu au Qatar. Et la Fédération allemande de football a accepté ces jeux de camouflage, qu'elle promeut à ce jour. Est-ce qu’on peut croire que la Chancellerie n'a pas contrôlé cette approbation? Même ceux qui ne savent rien de l'appartenance à  la CDU de l'actuel patron de la Fédération peuvent avoir la stupidité d’ignorer la loyauté envers le gouvernement de la FAF.

Si Merkel crie aujourd'hui au "massacre" sans en nommer les causes, sans même évoquer l'ingérence étrangère en Syrie, c’est la marque d’un  cynisme révoltant. C'est une tentative minable de pointer un doigt ensanglanté sur les autres. Parce que, naturellement, le terrain pour le massacre dans la Ghouta orientale  a également été préparé à Berlin. Mais pour la moisson sanglante, on rejette la faute sur  d'autres.

Ulrich Gellermann

Original: Merkels Massaker: In Berlin gepflanzt, in Ost-Ghuta geerntet

Traduit par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 28 février 2018


 

 
Plus d'articles :

» Liban, Syrie, Palestine, Golfe : la bataille du pétrole et du gaz fair rage

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 16 février 2018, à l'occasion de la commémoration des dirigeants martyrs du Hezbollah (Cheikh Ragheb Harb, Sayed Abbas Mousawi, Hajj Imad...

» Les cris d’indignation des Occidentaux à propos du siège de la Ghouta sonnent creux : ils ne feront rien pour sauver les civils

Comment pouvons-nous protester alors que nous ne faisons rien contre l’opposition islamiste armée à Assad (je ne parle pas ici de l’EI) ou que nous n’essayons même pas d’organiser notre propre cessez-le-feu, même avec l’aide de la...

» Allemagne : l’impérialisme de la Grande Coalition, un accord sur l’extension de la zone de combat

Cet article a été écrit avant la démission de Martin Schulz de son poste de patron du SPD et l’annonce, vendredi 10 février,  de son renoncement au poste de ministre des Affaires étrangères de la GroKo (GraCo, Grande Coalition) conclue...

» Tsipras : magnifique salaud

Pour ceux qui l’ont soutenu longtemps (très et trop), Alexis Tsipras est un boulet. On croit qu’il a touché le fond, mais le bougre a encore de la ressource. Cette fois, le Premier ministre grec (que les médias étiquettent « gauche...

» Les "douleurs d'accouchement" d'un nouveau Moyen-Orient, en remix

On se souvient de la prédiction de l’ex-Secrétaire d’Etat Condoleezza Rice sur les « douleurs de l’enfantement d’un nouveau Moyen-Orient ».  Comme de bien entendu pour une janissaire du régime Dobelyou Bush/Cheney, Condi se...

» La démission de Saad Hariri : une partie de poker menteur

Il ne s'attendait certainement pas à ce qui lui est arrivé. En effet, M. Hariri avait prévu des réunions à Beyrouth le lundi suivant - avec le FMI, la Banque mondiale et une série de discussions sur l'amélioration de la qualité de l'eau :...

» Rififi dans la Maison des Saoud : décodage

Des princes, des ministres et un milliardaire sont «emprisonnés» dans le Ritz-Carlton de Riyad alors que l'armée saoudienne serait en pleine effervescenceLe roi Salman de la Maison des Saoud concocte une commission «anti-corruption» avec de...

» Communiqué: « Bas les pattes devant le Venezuela, aucune ingérence étrangère ! »

C’est un fait, les élections à l’assemblée constituante qui viennent d’avoir lieu au Venezuela ont été́ marquées par une participation significative : les travailleurs, les paysans se sont mobilisés pour aller voter.

» Le rituel de la cérémonie d’allégeance à Angela Merkel

Le 7 mai dernier, l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République a confirmé une règle : chaque scrutin national dans un Etat membre de l’Union européenne (UE) a une dimension extra-territoriale directe. Dans le cas...

» Le fauteur de troubles Erdogan et l'Allemagne : les "voyages privés" d'une dictature

Récemment, à Oberhausen, le bras droit du dictateur Erdogan, le Premier ministre Binali Yildirim a pris la parole devant des milliers Turcs vivant en Allemagne. Les politiciens allemands qui, autrement, aiment brandir le drapeau de la liberté,...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

 

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui17848
mod_vvisit_counterHier40148
mod_vvisit_counterCette semaine57996
mod_vvisit_countersemaine précedente143061
mod_vvisit_counterCe-mois-ci283262
mod_vvisit_countermois précedent467347

We have: 426 guests online
Ton IP: 54.81.110.186
 , 
Aujourd'hui: 20 Auo 2018