REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Amérique latine


Référendum en Équateur

Envoyer Imprimer PDF

Capture_Boron_Calloni-dos_Santos_Buen_AbadLe dimanche 4 février, les citoyens équatoriens devront se rendre aux urnes pour voter lors d'un référendum convoqué par le gouvernement, en violation flagrante des règles constitutionnelles, pour décider si l'un de leurs plus illustres fils, Rafael Correa Delgado, sera définitivement banni de la vie politique nationale.

C'est là, et pas ailleurs, l'objectif du référendum, une question qui doit être camouflée par l'incorporation d'autres questions pour empêcher que l'attaque ad hominen du gouvernement de Lenín Moreno contre son prédécesseur soit clairement visualisée. Il va sans dire que l'élimination de Correa Delgado du paysage politique équatorien est une vieille aspiration de la droite que le président actuel a étonnamment adoptée comme sienne.

Este domingo 4 de febrero del 2018 se realizará la consulta popular y referendo propuesto por el presidente Lenín Moreno

Cette action ne peut et ne doit pas rester tue face à l'immoralité qui consiste à condamner à un ostracisme politique perpétuel  l'un des meilleurs présidents de l'histoire équatorienne, qui a mis fin à une période d'extrême instabilité politique, économique et sociale, et  un homme profondément attaché à la nécessité de promouvoir l'unité de Notre Amérique.

L'Équateur est actuellement un pays soumis pour la communication à l'oligarchie médiatique, qui agit avec la complaisance d'un gouvernement qui a choisi, de façon suicidaire, de laisser la gestion de la communication sociale aux mains des grandes entreprises médiatiques. Dans ces conditions, la possibilité qu'une population mal informée et manipulée par les médias puisse répondre de manière positive à la consultation officielle et mettre un terme à la vie politique de l'ancien Président Correa Delgado est une source de profonde consternation pour toutes les forces progressistes et de gauche d'Amérique latine et des Caraïbes. C’est à sa clarté idéologique, à son attachement aux idéaux des pères fondateurs de la Grande Patrie, à son authentique vocation latino-américaine, que nous devons des décisions fondamentales pour la marche de nos peuples vers leur Deuxième Indépendance Définitive.

En accord avec ces sources d'inspiration, il a offert  son pays comme  siège de l'Unasur, fournissant à cette institution (aujourd'hui punie par la réaction de droite qui prévaut dans plusieurs pays de la région) des installations magnifiques au milieu du monde. Il a également eu le courage d'exiger le départ des troupes US de la base de Manta et a rendu un immense service, inestimable, à la cause de la liberté de la presse et d'expression à l’échelle mondiale en offrant l'asile diplomatique à Julian Assange dans l'ambassade de l'Équateur au Royaume-Uni.

Au cours de son gouvernement, l'Équateur a été un point de référence pour tous les mouvements et toutes les forces sociales qui, dans les cinq continents, recherchaient un meilleur destin pour leur peuple. Rafael Correa Delgado a été un dirigeant qui a résisté farouchement aux attaques brutales des classes dirigeantes de son pays et de l'empire US, qui n'ont épargné aucun recours, légal ou illégal, pacifique ou violent, pour faire échouer son gouvernement, et n’y ont pas réussi. Une victoire possible du oui à la deuxième question du référendum condamnerait l'Equateur à se passer, pour toujours, de la contribution de sa figure politique la plus importante des 50 dernières années et d'un président qui a terminé ses 10 ans de gouvernement avec un taux d'approbation de 62 pour cent malgré les effets déstabilisants de la chute des prix internationaux du pétrole et les coûts énormes de la reconstruction après le tremblement de terre de 2016 qui a dévasté la province de Manabí.

Un dirigeant immensément populaire, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Équateur, qui a changé définitivement et définitivement son pays, risque aujourd'hui  d'être banni pour toujours de la vie politique équatorienne. Cela serait une perte pour  l'Equateur, pour nous tous Latino-Américains et Caribéens.

Nous appelons les Équatoriennes et  Équatoriens à réfléchir pour ne pas commettre une erreur aussi gigantesque et laisser ouverte la possibilité que le citoyen Rafael Correa Delgado continue d'être un protagoniste actif de la vie politique de ce pays et de toute Notre Amérique.

 Atilio A. Boron, Stella Calloni, Theotônio dos Santos et Fernando Buen Abad Domínguez

Original : Referendo en Ecuador

Traduit par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source: Tlaxcala, le 2 janvier 2018

 

 
Plus d'articles :

» La justice colombienne osera-t-elle enquêter jusqu'au bout sur Álvaro Uribe?

Alvaro Uribe Vélez, qui fut président de la Colombie de 2002 à 2010, a déclaré un jour que toutes les attaques contre lui ne l’atteignaient pas, car il était « en téflon ». Toutes les enquêtes sur ses activités criminelles ont...

» Scénario préélectoral colombien : une compétition idéologiquement centripète et territorialement centrifuge

À un peu moins de quatre mois de l’élection présidentielle en Colombie, le scénario électoral - qui sera le prochain occupant du palais de Nariño ? – reste flou.Sur le plan idéologique, les discours des candidats se sont tous fait...

» Séance Séminaire ALHIM du 23 février 2018. Présentation du livre « José Martí, 1853-1895. Les fondements de la démocratie en Amérique Latine » de Paul Estrade (Université Paris 8)

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

» Les incohérences du "Groupe de Lima" sur le Venezuela

Le Groupe de Lima*, qui réunit plusieurs gouvernements néo-libéraux dans l'orbite des USA , vient d’exprimer son refus absolu de la décision du Venezuela d’organiser l'élection présidentielle le 22 avril 2018. Or cette date, selon les...

» Les assassinats de dirigeants sociaux: la guerre qui continue en Colombie

Bien que le taux général d'homicides ait diminué avec l'accord de paix entre le gouvernement et les FARC-EP, la violence continue contre ceux qui défendent les droits des plus vulnérables, c'est-à-dire contre ceux-là même qui ont subi la...

» Venezuela : entre crise et déstabilisation. Quel futur pour la Révolution bolivarienne ? Conférence-débat

Crise politique et économique, tensions régionales, sanctions et ingérences des Etats- Unis (et de l’Union européenne), campagnes médiatiques, la situation au Venezuela fait l’objet de nombreux commentaires, souvent instrumentalisés...

» Les Sujets Qui Fâchent #1 : Le Vénézuela

Première de la nouvelle émission « Les sujets qui fâchent » sur , présentée par Gérard Miller le 9 février 2018. Le journaliste Maurice Lemoine, ex-rédacteur en chef du Monde Diplomatique et qui couvre l’Amérique Latine depuis...

» Gaviria Ocampo : "Près de 40 % du budget de la Colombie dilapidés en guerre et dette"

Jérôme Duval entretien avec William Gaviria Ocampo L’économiste colombien William Gaviria Ocampo dresse une description alarmante de la situation qu’affronte le peuple colombien suite à la négociation de paix entre le gouvernement et la...

» Au Honduras, tout est mal qui finit mal

Membre du Parti national (PN, droite), Juan Orlando Hernández – surnommé « JOH » – a été investi pour un deuxième mandat (2018-2022), dans le Stade national de Tegucigalpa, la capitale du Honduras, le 27 janvier. S’il a pu...

» En Equateur, le référendum de la discorde

Le 4 février 2018, la population équatorienne votera. Elle est appelée à participer à un référendum et à une consultation populaire organisés à l’initiative du gouvernement de Lenin Moreno. Sept questions sont posées. Cinq dans le cadre...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2108
mod_vvisit_counterHier20292
mod_vvisit_counterCette semaine22400
mod_vvisit_countersemaine précedente147505
mod_vvisit_counterCe-mois-ci526957
mod_vvisit_countermois précedent537187

We have: 165 guests online
Ton IP: 54.92.197.82
 , 
Aujourd'hui: 26 Fév 2018