REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Violations des DH


Que s’est-il passé quand c’est une femme-colon juive qui a giflé un soldat israélien?

Envoyer Imprimer PDF

aut_5865BisAhed Tamimi et Yifat Alkobi ont toutes deux subi un interrogatoire pour avoir giflé un soldat en Cisjordanie, mais on note peu de similarités entre les deux cas – tout simplement parce que l’une est juive, et l’autre palestinienne.

Cette gifle n’a pas fait la Une des JT du soir. Cette gifle, qui a atterri sur la joue d’un soldat de la brigade u Na’hal à Hébron, n’a pas mené à une mise en accusation. L’assaillante, qui a giflé un soldat tentant de l’empêcher de jeter des pierres, a été emmenée pour interrogatoire, mais libérée sous caution et autorisée à rentrer chez elle le jour même.

Avant cet incident, elle avait été reconnue coupable à cinq reprises – d’avoir jeté des pierres, agressé un officier de police  et troublé l’ordre public – sans être jamais incarcérée. Le verdict fut dans un cas la liberté conditionnelle, et dans les autres un mois de peine d’intérêt général et des amendes symboliques à titre de réparations aux victimes. Systématiquement, l’accusée s’est dispensée de se présenter aux interrogatoires ou aux audiences judiciaires auxquelles elle était convoquée, mais des soldats ne sont pas venus la tirer hors du lit au milieu de la nuit et aucun de ses proches n’a été arrêté. Si l’on omet un bref compte-rendu de l’incident par Chaim Levinson sur Ha’aretz le 2 juillet 2010, il n’y eut pratiquement aucune répercussion médiatique  de la gifle et des égratignures infligése par Yifat Alkobi au visage d’un soldat qui l’avait surprise à jeter des pierres à des Palestiniens.

Il fut un temps où le porte-parolat de Tsahal disait que l’armée « voyait d’un œil grave tout acte de violence envers les forces de sécurité » ; pourtant, l’assaillante continue à couler des jours  tranquilles chez elle. Le ministre de l’Éducation n’a pas exigé qu’elle soit incarcérée ; les réseaux sociaux n’ont pas explosé d’appels à la violer ou l’assassiner ; et l’éditorialiste Ben Caspit [1] n’a pas recommandé qu’elle soit traitée avec toutes les rigueurs de la loi « en un lieu obscur dénué de caméras ».

Comme Ahed Tamimi, Alkobi était connue depuis des années des forces armées et de la police des environs, et toutes deux sont considérées comme une source de problèmes, voire un danger. La véritable différence entre elles est que Tamimi a agressé un soldat envoyé par un gouvernement hostile qui ne reconnaît pas son existence, exproprie sa terre, tue ou blesse ses proches, tandis qu’Alkobi, délinquante en série, a agressé un soldat issu de son propre peuple et de sa religion, envoyé par son pays pour la protéger, un pays où elle est une citoyenne aux privilèges spéciaux.

La violence d’origine juive contre des soldats est affaire de routine depuis des années. Mais même s’il semble vain de réclamer que l’on protège les Palestiniens du harcèlement physique et du saccage de leurs biens par les colons, il est difficile de comprendre pourquoi dès que les contrevenants sont juifs les autorités persistent à fermer les yeux, à couvrir ou clore des dossiers, voire à ne jamais les ouvrir. Il y a des preuves à foison, dont certaines sont filmées. Et pourtant, les malfaiteurs dorment toujours chez eux dans leur lit, enhardis par les commandements divins et généreusement financés par des organisations soutenues par l’État.

En hiver, il est bon et confortable de se retrouver bien au chaud sous ces deux poids deux mesures, mais il y a une question que tout Israélien devrait se poser: Tamimi et Alkobi ont commis la même infraction. La punition (ou l'absence de punition) devrait être la même. Si le choix est entre libérer Tamimi et  emprisonner Alkobi, quelle option choisiriez-vous? Tamimi doit rester en détention pour la durée de la procédure – un procès devant un tribunal militaire hostile - et devrait être condamné à une peine d'emprisonnement. Alkobi, qui n'a pas été poursuivie pour cette infraction et a été jugée par un tribunal civil pour des délits beaucoup plus graves, est restée chez elle pendant toute la durée de la procédure. Elle était représentée par un avocat qui n'avait pas à attendre à un poste de contrôle pour servir sa cliente et sa seule punition ont été des travaux d’intérêt général.
 
Les ministres du Likoud et d'Habayit Hayehudi n'ont aucune raison de se dépêcher d'adopter une loi qui appliquerait la loi israélienne dans les territoires (occupés en 1967). Même sans cela, la seule chose qui compte, c'est si vous êtes né juif. Tout le reste est hors de propos.

Note

 [1] Ben Caspit publie régulièrement des chroniques dans le Jerusalem Post ; après une longue carrière dans les médias israéliens, il fait aujourd’hui partie de l’équipe rédactionnelle israélienne d’Al-Monitor .

 

Noa Osterreicher נועה אסטרייכר

 

Original: What happened when a Jewish settler slapped an Israeli soldier

 

Traduit par Tal Aronzon

 

Edité par Eve Harguindey

Traductions disponibles : Español  Italiano 

 

Source: Tlaxcala, le 16 janvier 2018

 



 
Plus d'articles :

» Politique étrangère à vendre : la dangereuse alliance grecque avec Israël

Pendant un bref instant historique, Alexis Tsipras et son parti politique, Syriza, ont apporté une lueur d’espoir, celle de voir la gauche se réveiller, en Europe, de son long sommeil.Une nouvelle Grèce était sur le point de naître dans les...

» Comme un safari: des soldats israéliens en jeep donnent la chasse un adolescent palestinien et lui tirent une balle dans la tête

Un garçon qui jetait des pierres sur des jeeps de Tsahal a été puni : un soldat l’a exécuté. C'était la troisième fois ces dernières semaines que les soldats visaient la tête des lanceurs de pierres à la tête.Le champ...

» Comment un complot du Mossad pour tuer Yasser Arafat a failli me coûter la vie

Selon le nouveau livre de Ronen Bergman, c'est un miracle que je sois encore en vie. Voici mon souvenir du jour fatidique où j'ai rencontré le chef de l'OLP à Beyrouth et vécu pour raconter l'histoireAprès avoir lu le rapport de Ronen Bergman...

» Relooker le sionisme: le Mouvement sioniste américain et l'Holocauste

Herbert Block, le nouveau dirigeant de l’American Zionist Movement (Mouvement sioniste américain) (AZM), dit vouloir « relooker » le sionisme. Quelle direction ce changement d’image de marque prendra-t-il, on peut se le demander, dans la...

» La lutte contre l'expulsion des réfugiés africains est un moment charnière dans l'histoire d'Israël

Si le gouvernement israélien  réussit à expulser des milliers de demandeurs d'asile, cela l’encouragera à poursuivre des plans encore plus malveillantsQue l’expulsion de demandeurs d'asile africains arrive ou non, Israël est confronté...

» La Palestine brésilienne : liberté contre apartheid

J’ai assisté à la première télévisée du documentaire “La Palestine brésilienne”, écrit et réalisé par le cinéaste et journaliste Omar L. de Barros Filho. Un travail tendre, pertinent, informatif et actuel, regorgeant de récits et...

» En paroles et en actes : La genèse de la violence israélienne

Pas un jour ne passe sans qu’un éminent politicien ou intellectuel israélien ne fasse contre les Palestiniens. Beaucoup de ces déclarations tendent à attirer peu d’attention ou à susciter l’indignation méritée.Tout récemment, le...

» Des prestations sexuelles “offertes” à des Palestiniens pour les convaincre de vendre leurs maisons à Jérusalem-Est

Des enregistrements obtenus par le quotidien israélien Ha’Aretz révèlent comment une organisation juive d’extrême-droite œuvre depuis des années au rachat des maisons arabes de Jérusalem-Est, notamment en proposant des prostituées aux...

» Hassan Nasrallah : "Trump va vers l'Armageddon, Israël sera vaincu plus facilement que Daech"

Interview du Secrétaire Général du Hezbollah par Sami Kleib, pour le programme "Le Jeu des Nations" sur la chaine Al-Mayadeen, 3 janvier 2018 (Extraits)Transcription  [...] Journaliste : A la fin de la première partie de notre entretien,...

» Une menace ? En coupant les vivres à l’Autorité palestinienne, Trump ne ferait que rendre service aux Palestiniens

Trump s’est inspiré de sa politique envers certains des États arabes du Golfe mardi soir quand il s’est mis à accuser les Palestiniens d’ingratitude et d’insubordination dans un tweet. "Nous payons aux Palestiniens des CENTAINES DE...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2134
mod_vvisit_counterHier20292
mod_vvisit_counterCette semaine22426
mod_vvisit_countersemaine précedente147505
mod_vvisit_counterCe-mois-ci526983
mod_vvisit_countermois précedent537187

We have: 159 guests online
Ton IP: 54.92.197.82
 , 
Aujourd'hui: 26 Fév 2018