REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Violations des DH


Que s’est-il passé quand c’est une femme-colon juive qui a giflé un soldat israélien?

Envoyer Imprimer PDF

aut_5865BisAhed Tamimi et Yifat Alkobi ont toutes deux subi un interrogatoire pour avoir giflé un soldat en Cisjordanie, mais on note peu de similarités entre les deux cas – tout simplement parce que l’une est juive, et l’autre palestinienne.

Cette gifle n’a pas fait la Une des JT du soir. Cette gifle, qui a atterri sur la joue d’un soldat de la brigade u Na’hal à Hébron, n’a pas mené à une mise en accusation. L’assaillante, qui a giflé un soldat tentant de l’empêcher de jeter des pierres, a été emmenée pour interrogatoire, mais libérée sous caution et autorisée à rentrer chez elle le jour même.

Avant cet incident, elle avait été reconnue coupable à cinq reprises – d’avoir jeté des pierres, agressé un officier de police  et troublé l’ordre public – sans être jamais incarcérée. Le verdict fut dans un cas la liberté conditionnelle, et dans les autres un mois de peine d’intérêt général et des amendes symboliques à titre de réparations aux victimes. Systématiquement, l’accusée s’est dispensée de se présenter aux interrogatoires ou aux audiences judiciaires auxquelles elle était convoquée, mais des soldats ne sont pas venus la tirer hors du lit au milieu de la nuit et aucun de ses proches n’a été arrêté. Si l’on omet un bref compte-rendu de l’incident par Chaim Levinson sur Ha’aretz le 2 juillet 2010, il n’y eut pratiquement aucune répercussion médiatique  de la gifle et des égratignures infligése par Yifat Alkobi au visage d’un soldat qui l’avait surprise à jeter des pierres à des Palestiniens.

Il fut un temps où le porte-parolat de Tsahal disait que l’armée « voyait d’un œil grave tout acte de violence envers les forces de sécurité » ; pourtant, l’assaillante continue à couler des jours  tranquilles chez elle. Le ministre de l’Éducation n’a pas exigé qu’elle soit incarcérée ; les réseaux sociaux n’ont pas explosé d’appels à la violer ou l’assassiner ; et l’éditorialiste Ben Caspit [1] n’a pas recommandé qu’elle soit traitée avec toutes les rigueurs de la loi « en un lieu obscur dénué de caméras ».

Comme Ahed Tamimi, Alkobi était connue depuis des années des forces armées et de la police des environs, et toutes deux sont considérées comme une source de problèmes, voire un danger. La véritable différence entre elles est que Tamimi a agressé un soldat envoyé par un gouvernement hostile qui ne reconnaît pas son existence, exproprie sa terre, tue ou blesse ses proches, tandis qu’Alkobi, délinquante en série, a agressé un soldat issu de son propre peuple et de sa religion, envoyé par son pays pour la protéger, un pays où elle est une citoyenne aux privilèges spéciaux.

La violence d’origine juive contre des soldats est affaire de routine depuis des années. Mais même s’il semble vain de réclamer que l’on protège les Palestiniens du harcèlement physique et du saccage de leurs biens par les colons, il est difficile de comprendre pourquoi dès que les contrevenants sont juifs les autorités persistent à fermer les yeux, à couvrir ou clore des dossiers, voire à ne jamais les ouvrir. Il y a des preuves à foison, dont certaines sont filmées. Et pourtant, les malfaiteurs dorment toujours chez eux dans leur lit, enhardis par les commandements divins et généreusement financés par des organisations soutenues par l’État.

En hiver, il est bon et confortable de se retrouver bien au chaud sous ces deux poids deux mesures, mais il y a une question que tout Israélien devrait se poser: Tamimi et Alkobi ont commis la même infraction. La punition (ou l'absence de punition) devrait être la même. Si le choix est entre libérer Tamimi et  emprisonner Alkobi, quelle option choisiriez-vous? Tamimi doit rester en détention pour la durée de la procédure – un procès devant un tribunal militaire hostile - et devrait être condamné à une peine d'emprisonnement. Alkobi, qui n'a pas été poursuivie pour cette infraction et a été jugée par un tribunal civil pour des délits beaucoup plus graves, est restée chez elle pendant toute la durée de la procédure. Elle était représentée par un avocat qui n'avait pas à attendre à un poste de contrôle pour servir sa cliente et sa seule punition ont été des travaux d’intérêt général.
 
Les ministres du Likoud et d'Habayit Hayehudi n'ont aucune raison de se dépêcher d'adopter une loi qui appliquerait la loi israélienne dans les territoires (occupés en 1967). Même sans cela, la seule chose qui compte, c'est si vous êtes né juif. Tout le reste est hors de propos.

Note

 [1] Ben Caspit publie régulièrement des chroniques dans le Jerusalem Post ; après une longue carrière dans les médias israéliens, il fait aujourd’hui partie de l’équipe rédactionnelle israélienne d’Al-Monitor .

 

Noa Osterreicher נועה אסטרייכר

 

Original: What happened when a Jewish settler slapped an Israeli soldier

 

Traduit par Tal Aronzon

 

Edité par Eve Harguindey

Traductions disponibles : Español  Italiano 

 

Source: Tlaxcala, le 16 janvier 2018

 



 
Plus d'articles :

» 70 ans de Nakba, 25567 jours de soumoud

En ce 15 mai 2018, les Palestiniens commémorent le 70ème anniversaire de leur Nakba, la catastrophe que fut pour eux la proclamation de l’État d’Israël.

» Vivre par l’épée, pour Netanyahou, ça a payé (jusqu’ici)*

L’Iran a été publiquement humilié, les Palestiniens sont écrasés, et lundi ils seront piétinés en grande pompe lors de l’inauguration de l’ambassade des USA  à Jérusalem. Ces journées constituent une immense victoire pour...

» La Khansaa de Gaza : Nawal Abou Hajila pleure ses quatre fils tués par l’armée d’occupation

Nawal Abou Hajila, 58 ans, est connue sous le nom de Khansaa de Gaza, d’après une poétesse arabe du 7ème siècle qui a perdu quatre fils au combat.Quatre photos encadrées de quatre hommes sont accrochées au mur au milieu du salon de Nawal...

» Mutiler les corps pour mieux frapper les esprits

Une goutte de sueur glisse le long de sa tempe. Elle ne trahit aucune émotion : en ce printemps, la chaleur est déjà bien présente. L’esprit aux aguets, l’œil rivé au viseur, il a tout loisir de dévisager ceux qui composent la foule...

» Tueurs à gages israéliens en Malaisie

Un État qui envoie des escadrons de la mort à l’autre bout du monde n'est pas quelque chose dont on peut être fier. En fin de compte, il s’agit de tueurs à gages.Il y a environ deux mois, un certain incident a secoué le monde. Serguei...

» Ahmed Abou Hussein, deuxième journaliste palestinien assassiné par Israël depuis le début de la Grande Marche du Retour

Le journaliste palestinien Ahmed Abou Hussein, âgé de 24 ans, est mort des suites de ses blessures après avoir reçu une balle dans l’abdomen lors d’une manifestation le 13 avril.Ahmed Abou Hussein, un journaliste palestinien abattu par les...

» Pourquoi Israël se sent menacé par la résistance populaire en Palestine

Pourquoi Israël a-t-il assassiné de nombreux manifestants désarmés de Gaza et en a blessé plus de 2000 le vendredi 30 mars et les jours suivants, alors qu’ils ne représentaient clairement aucune menace pour les soldats israéliens ?Des...

» Génération Ahed : pourquoi la jeunesse palestinienne doit se libérer d'une double oppression

Alors que partout à travers le monde, des voix se lèvent pour exiger la libération d'Ahed Tamimi – une adolescente palestinienne de 17 ans – les autorités israéliennes ont arrêté neuf autres membres de sa famille.Parmi ceux qui le 26...

» Jour de la Terre : Israël commet un massacre dans le ghetto de Gaza

L’armée israélienne a assasiné 17 Palestiniens lors des manifestations à Gaza. Plus de 1 400 autres personnes ont été blessées par les forces israéliennes lors des manifestations exigeant le droit au retour des réfugiés palestiniens sur...

» Promo touristique: Ne visitez plus les anciens camps d’Auschwitz ou de Treblinka, visitez plutôt Gaza!

Le gouvernement de la colonie terroriste israélienne accuse les responsables politiques de Pologne de vouloir nier l’implication de Polonais dans le génocide des juifs pendant la seconde guerre mondiale.En effet, le 06 février courant, le...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui9106
mod_vvisit_counterHier17130
mod_vvisit_counterCette semaine39461
mod_vvisit_countersemaine précedente134636
mod_vvisit_counterCe-mois-ci445879
mod_vvisit_countermois précedent526014

We have: 300 guests online
Ton IP: 54.162.184.214
 , 
Aujourd'hui: 22 Mai 2018