REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


Élections régionales au Venezuela : large victoire du chavisme et… nouvelle défaite de la droite et des médias

Envoyer Imprimer PDF

aut_1331bisCe dimanche 15 octobre, plus de 18 millions de vénézuéliens étaient invités à élire les 23 gouverneurs de 23 états parmi 226 candidats de droite ou bolivariens (= chavistes) – sauf à Caracas qui n’est pas un État. À cet effet le Centre National Électoral avait installé dans tout le pays 13.559 centres de vote et 30.274 tables électorales. Le taux de participation a été de 61,4 %, un taux très élevé pour un scrutin régional.

Les bolivariens remportent une large victoire avec 17 états contre 5 pour l’opposition. Celle-ci gagne notamment dans les états stratégiques de Mérida, Táchira, Zulia, proches de la Colombie, foyers de violence paramilitaire. Les bolivariens récupèrent trois états historiquement gouvernés par la droite : les états d’Amazonas, de Lara et – victoire hautement symbolique – celle du jeune candidat chaviste Hector Rodriguez dans l’État de Miranda, longtemps gouverné par le milliardaire et ex-candidat à la présidentielle Henrique Capriles Radonsky.

CARTE

unnamed

votes

DMNwwEhWAAAQf1M

Pour mieux comprendre le ressort vivant du chavisme, il suffit de comparer deux images. En haut : une droite machiste, blanche, liée à l’entreprise privée, adoubée par Donald Trump, l’Union Européenne, Emmanuel Macron, Mariano Rajoy, Angela Merkel et les grands médias internationaux, pour « rétablir la démocratie ». En bas, les secteurs populaires – une population métissée, majoritaire, mais invisibilisée par les médias – font la fête à Petare, un des plus grands « barrios » d’Amérique Latine, après la victoire du candidat bolivarien Hector Rodriguez. (1)

DMN8nZ4X0AAJ1ZU

DMOhjXpUMAEiWmQ

hectorvota11ht1508100992-680x440

Le candidat bolivarien Hector Rodriguez a gagné son pari de reprendre l’état de Miranda à la droite.

C’est le 22ème scrutin depuis que le chavisme est arrivé au gouvernement, et le deuxième de l’année (on peut y ajouter plusieurs consultations – organisées en interne et sans cadre légal – par les partis de droite en 2017). Cette élection des gouverneurs sera suivie par celle des maires puis, en 2018, par les élections présidentielles.

Ces résultats qui donnent au chavisme 54 % des votes nationaux contre 45 % à la droite sont d’autant plus intéressants que ces élections ont lieu dans un contexte difficile. Il y a deux mois et demi encore, une insurrection armée dirigée par l’extrême droite cherchait à renverser le gouvernement élu, avec un bilan de près de 200 morts (2). Cette déstabilisation prit fin le 30 juillet, lorsque la population jusque-là restée en marge de ces violences s’est mobilisée pour élire une Assemblée Constituante. Désavouée, la droite s’est alors déchirée entre un secteur radical maintenant l’objectif de revenir au pouvoir sans passer par les urnes et un secteur acceptant de revenir à la voie électorale. Pour tenter d’infléchir le scrutin en sa faveur, la droite, le secteur privé (80 % de l’économie) et les Etats-Unis ont remis toute la pression dans la guerre économique, avec l’envol astronomique des prix de certains de produits de base afin d’augmenter le mécontentement populaire. Comme d’habitude, soucieuse d’alimenter le storytelling international, la droite a contesté les résultats, évoquant une « fraude ». Le président Maduro a répondu en demandant un recomptage de 100 % des votes.

3586-b

Les experts du Collège d’Experts Electoraux d’Amérique Latine (CEELA)  ont suivi l’ensemble du processus électoral.

Parmi les observateurs internationaux dont 50 experts électoraux, le colombien Guillermo Reyes, porte-parole du respecté Collège d’Experts Electoraux d’Amérique Latine (formé d’ex-présidents de centres nationaux électoraux de nombreux pays) a rappelé que le système électronique du Venezuela est le plus moderne du continent et que plusieurs jours avant l’élection, l’ensemble des partis de droite et de gauche ont participé aux essais techniques du vote, signant le rapport concluant à sa fiabilité. En 2012 déjà, le système électoral automatisé du Venezuela a été qualifié par le Centre Carter de « meilleur du monde ». (3)

Avec 22 scrutins en 18 ans de processus bolivarien, le Venezuela continue donc à battre tous les records en nombre d’élections et même si les secteurs radicaux de la droite crient à la fraude quand les résultats ne les favorisent pas, celle-ci en a remporté plusieurs, comme les législatives de 2015.

DMNcjE2XcAAPp9M

DLy0MKKXUAIGfLM

DL2nt0jX4AQt5Vj

DL4-V6KW4AAbemy

DLz-ft0XkAYGcRm

 

DMMSYJxWkAEo1Dd

 

Scènes de la campagne et de l’élection régionale du 15 octobre 2017.

Contrairement à ce que les médias veulent faire croire au monde entier, la droite vénézuélienne dispose de tous les moyens pour s’exprimer. La majorité des médias, privés, et des réseaux sociaux (bots y compris…) lui est largement favorable sur les plans local, régional, national et international (4). On comprend le silence des médias internationaux sur ce scrutin qui contredit, une fois de plus, le plus grand fake news de l’histoire contemporaine : « la dictature au Venezuela ».

Capture_CorreaCapture_Evo_Morales

Pour Rafael Correa, « le Venezuela vient de vivre une fête démocratique (..) Avec ces résultats le peuple vénézuélien dénude la manipulation médiatique ». Evo Morales félicite le Venezuela parce que la démocratie a vaincu l’intervention et la conspiration. Le peuple défend sa souveraineté, sa dignité, ses ressources naturelles. La paix a triomphé face à la violence, le peuple face à l’Empire. Luis Almagro (secrétaire général de l’OEA, NdT) et son chef Trump ont perdu. »

Cliquer sur l'imagen pour l'agrandir

Les gouverneurs élus

Thierry Deronne, Caracas, le 15 octobre 2017

Notes

  1. Lire « On n’a encore rien dit du Venezuela », https://venezuelainfos.wordpress.com/2017/09/25/on-na-encore-rien-dit-du-venezuela-le-journal-de-linsoumission/
  2. Pour un graphique et un tableau précis et complet des victimes, des secteurs sociaux, des responsables et des personnes condamnées, voir https://venezuelanalysis.com/analysis/13081; Sur les assassinats racistes de la droite : Sous les Tropiques, les apprentis de l’Etat Islamique – 27 juillet 2017 ; Le Venezuela est attaqué parce que pour lui aussi « la vie des Noirs compte » (Truth Out) – 24 juillet 2017
  3. « Former US President Carter: Venezuelan Electoral System “Best in the World” », https://venezuelanalysis.com/news/7272
  4. Au Venezuela la majorité des médias, comme l’économie en général, sont privés et s’opposent aux politiques sociales du gouvernement bolivarien. Voir Mensonges médiatiques contre France insoumise, partie I : « Maduro a fermé 49 médias ». – 4 septembre 2017. On peut lire aussi, sur ce thème : Thomas Cluzel ou l’interdiction d’informer sur France Culture, http://wp.me/p2ahp2-1M7

Source : Venezuela Infos, le 16 octobre 2017


 

 
Plus d'articles :

» Le paramilitarisme colombien profite de « la paix » pour se déployer à la frontière avec le Venezuela

La reconfiguration du champ politique et du territoire colombiens suite aux accords de paix signés avec les FARC a donné lieu à une nette progression du paramilitarisme dans tout le pays voisin, principalement dans les régions de production...

» Le Chili élit son capitaine de pédalo*

Le philosophe français Michel Feher vient de publier un livre () dans lequel il analyse le déplacement du centre de gravité du capitalisme avec la fuite des capitaux du secteur industriel vers les marchés financiers. D'après Feher, ce...

» Mexique : un pays colonisé par Coca-Cola

Le Mexique est le premier pays consommateur de Coca-Cola dans le monde et représente à lui seul plus de 40% des ventes de la marque en Amérique du Sud. Diabète, obésité, hypertension mais aussi assèchement de certaines régions, les...

» Appel à la solidarité nationale : Greve nationale indéfinie en Colombie

En prenant en compte l’actuel moment politique en Colombie. Celui-ci marqué par le non-respect honteux de la part du gouvernement national dans la mise en œuvre de l'Accord Final de paix signé avec les FARC-EP et le manque de garanties dans la...

» Prix Sakharov à celui qui a fourni le briquet

En 2007, Robert Ménard qui n’était pas encore maire FN de Béziers, mais secrétaire d’une fausse ONG (RSF) subventionnée par des officines écrans de la CIA, trimbala dans les couloirs du parlement européen à Strasbourg le patron de RCTV,...

» Séance Séminaire ALHIM : Dialogue autour du livre « Pour comprendre le Venezuela », Andrés Bansart (Universidad Simón Bolivar de Caracas)

Séance Séminaire ALHIM (Amérique Latine Histoire et Mémoire)

» Insoumission vénézuélienne

Le 15 octobre, alors que plus de 18 millions de Vénézuéliens étaient invités à élire leurs gouverneurs, le Grand pôle patriotique Simón Bolivar (GPP), constitué autour du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), a triomphé dans 18...

» Pablo Neruda n’est pas mort d’un cancer, mais le mystère demeure

« Ce qui est certain, ce qui est catégoriquement sûr à 100 %, c’est que le certificat de décès ne reflète pas la réalité », affirme un groupe d’experts internationaux.Un groupe de seize experts internationaux mandaté...

» Katasliamana : 300 jours de protestation pacifique de la nation wayú dans la Guajira colombienne

Le 7 octobre 2017, plus de 80 représentants des autorités wayúu traditionnelles, leaders indigènes des communautés wiwa et kankuamos de la Sierra Nevada, awa du Nariño, paysans et afro-descendants des communautés de Tabaco et Matitas, se sont...

» Équateur : Lenín Moreno, le “Gorbatchev” équatorien, démantèle la Révolution citoyenne

Le monde, absorbé par les menaces de Trump, les ouragans dévastateurs et le tremblement de terre au Mexique, ne s'est pas rendu compte du changement qui se produit en Équateur  sous la présidence de Lenín Moreno, qui s'éloigne chaque jour...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui10163
mod_vvisit_counterHier27934
mod_vvisit_counterCette semaine85693
mod_vvisit_countersemaine précedente170828
mod_vvisit_counterCe-mois-ci556014
mod_vvisit_countermois précedent975990

We have: 468 guests online
Ton IP: 54.162.250.227
 , 
Aujourd'hui: 22 Nov 2017