REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Multinationales


Crime climatique : les « États voyous » doivent pouvoir être sanctionnés

Envoyer Imprimer PDF

TAFTA: cinq premiers enseignements des documents révélés par GreenpeaceLa décision de la Maison-Blanche consistant à annoncer le désengagement unilatéral des États-Unis de l’Accord de Paris est un véritable bras d’honneur envoyé aux populations qui supportent d’ores et déjà les conséquences des dérèglements climatiques. La condamner avec fermeté et annoncer vouloir « sauver l’Accord de Paris » est néanmoins loin d’être suffisant : il est urgent de donner bien plus d’ambition aux politiques climatiques existantes, d’opérer une transformation profonde des soubassements énergétiques d’un capitalisme insoutenable et d’oeuvrer pour que des sanctions internationales envers les États voyous voient le jour.

Alors que l’année 2016 a battu tous les records mondiaux de température moyenne, la fréquence, l’intensité et les dégâts occasionnés par les phénomènes climatiques extrêmes augmentent. Le Bangladesh, où des centaines de milliers de personnes ont tout perdu suite au passage du cyclone Mora, vient à nouveau de l’illustrer. C’est donc avec un considérable mépris pour les populations dont les conditions de vie sont déjà profondément affectées par le réchauffement climatique mondial, au Sud comme au Nord, que Donald Trump a annoncé vouloir cesser toute mise en œuvre de l’accord de Paris. Rappelons-le avec force : il n’y a pas d’emplois sur une planète morte, mais des millions d’emplois peuvent voir le jour pour pérenniser une « planète vivante ».

Cette décision unilatérale, et la teneur des réactions internationales qui la condamnent, illustrent néanmoins les faiblesses intrinsèques de l’accord de Paris. D’un côté, chacun sait que les engagement pris par les États conduisent à un réchauffement climatique de plus de 3°C. Sans qu’il n’y ait aujourd’hui de perspectives d’amélioration notable des engagements pris par les États : l’Union européenne et les États européens refusent, par exemple, de manière systématique depuis presque deux ans, de donner plus d’ambition à leurs engagements climat pour 2030

D’un autre côté, la décision de la Maison-Blanche place les États-Unis en pôle position pour être un jour condamnés d’écocide et de crime contre l’humanité. Malheureusement, l’Accord de Paris ne donne aucun pouvoir légal aux institutions internationales, aux États et aux citoyens pour poursuivre les décisions climaticides. Il est temps d’oeuvrer pour que des sanctions internationales soient rendues possibles en matière de climat et ne pas laisser à l’OMC, au FMI et aux traités commerciaux le privilège de disposer de puissants pouvoirs coercitifs. D’ici là, toutes les formes de sanctions internationales à notre disposition (boycott citoyen, rétorsions commerciales et diplomatiques) doivent pouvoir être mobilisés pour ne pas laisser les crimes d’écocide et les crimes climatiques impunis.

« Sur le climat il n’y a pas de plan B, car il n’y a pas de planète B »

En reprenant à son compte cette phrase qui est celle que les mouvements pour la justice climatique portaient déjà avec détermination à Copenhague en 2009, Emmanuel Macron fixe clairement les lignes rouges que son quinquennat ne devra pas franchir. On ne négocie pas avec le réchauffement climatique. Quand un projet n’est pas compatible avec la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la transition écologique, il doit être abandonné. Purement et simplement. C’est le cas de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, des projets d’autoroute (A45, GCO...) et plus largement des grands projets inutiles (EPR, LGV, Lyon Turin, EuropaCity, recherche d’hydrocarbures, etc).

Les accord de libre-échange (CETA, TAFTA et les autres) tout comme les politiques de compétitivité économiques insoutenables font également partie des lignes rouges que nous avions fixées en clôture de la COP 21. A l’inverse, instaurer enfin un taxe sur les transactions financières, donner plus d’ambition aux politiques climatiques européennes et mener à bien la transition énergétique dans un cade de justice sociale et de solidarité sont trois des sujets majeurs sur lesquels nous jugerons ce nouveau quinquennat. Et nous nous emploierons, avec nos alliés sur le terrain, à ce que les lignes rouges ne soient plus jamais franchies. Car il n’y a pas de planète B.

Maxime Combes

@MaximCombes sur twitte

Source: ATTAC France, le 2 juin 2017

A lire sur La Pluma:

D. Trump annonce un retrait des États-Unis de l’accord de Paris

Diomédéidé* : l’oeil de la terre dans le ventre d’un oiseau


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Thomas Sankara (1949-1987)

Seule la souveraineté est progressiste: Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara est tombé sous les balles des conjurés au grand bénéfice de la "Françafrique" - Bruno Guigue Sur les traces de la r...

 

Che che che

La face sensible du Che Rencontre avec sa fille Aleida Guevara March  - Sergio Ferrari Devant la dépouille de "Che" Guevara: le reportage de l'AFP en 1967 –AFP L’exemple de “Che”...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 

Édition Spéciale « bilan 2016»

L'année 2016 en mots et en noms Les pays qui ont fait la Une Syrie, Turquie, USA, Russie, Maroc, Philippines, Allemagne, Royaume-Uni, Tunisie, Corée du Sud, Congo, Brésil, Italie, Chine, Yém...

 

Spécial : #HastaSiempreComandante FIDEL!

Fidel est une planète Sauvons-les tous et toutes Fidel est mort invaincu Fidel Castro : La dette ne doit pas être payée Fidel Castro a donné à Cuba une place hors norme dans le monde Fi...

 

Spécial COP21 PARIS

Notre-Dame des Landes : vers un conflit de légitimité démocratique ! Le pari ambigu de la coopération climatique Accord à la COP21 : même sur une planète morte, le commerce international ...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui26176
mod_vvisit_counterHier35115
mod_vvisit_counterCette semaine61291
mod_vvisit_countersemaine précedente208671
mod_vvisit_counterCe-mois-ci763183
mod_vvisit_countermois précedent848150

We have: 532 guests online
Ton IP: 54.224.197.86
 , 
Aujourd'hui: 23 Oct 2017