REDHER - La pluma


Le fauteur de troubles Erdogan et l'Allemagne : les "voyages privés" d'une dictature

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le fauteur de troubles Erdogan et l'Allemagne : les Récemment, à Oberhausen, le bras droit du dictateur Erdogan, le Premier ministre Binali Yildirim a pris la parole devant des milliers Turcs vivant en Allemagne. Les politiciens allemands qui, autrement, aiment brandir le drapeau de la liberté, quand il s'agit des missions de la Bundeswehr à l'étranger, n'ont trouvé aucun moyen d'empêcher le show de l'auxiliaire de la dictature. D'une part ils ont invoqué la liberté de réunion garantie par la constitution.

D'autre part, Monsieur Yidirim serait venu en Allemagne "en voyage privé". Car le stade  König-Pilsener-Arena d'Oberhausen avait été loué par les "Démocrates européens-turcs". Une agence d'influence d'Erdogan. Donc, là aussi, c'était privé. Et mieux encore: Yildirim a déjà annoncé que son chef Erdogan parlerait aussi en mars en Allemagne.

La liberté de réunion, dit l'article 8 de la constitution, vaut pour tous les Allemands qui "se réunissent sans déclaration ni autorisation pacifiquement et sans armes". Erdogan a-t-il donc la nationalité allemande? Ou son assistant Yildirim? Après le meeting de pub pour la dictature d'Oberhausen, il s'est rendu tout droit à la Conférence sur la sécurité de Munich.

En marge de la conférence Mme Merkel a également évoqué l'affaire du correspondant du journal Die Welt  illégalement détenu en Turquie : "La chancelière a exprimé l'espoir du gouvernement fédéral que Deniz Yücel reçoive un traitement équitable et conforme au droit ", a informé le porte-parole du gouvernement. Que peut bien signifier cette phrase ? Les autorités turques devraient renoncer dans ce cas à  un traitement par coups de poing dans le visage, coups de pied à l'aine et menaces de viol ? Est-ce qu'alors ça serait équitable ? Deniz Yücel est un citoyen allemand. La chancelière allemande aurait donc pu se fendre d'une petite phrase du genre : "Libérez-le immédiatement".

 

 "Liberté pour Deniz et tous les journalistes emprisonnés en Turquie" : manifestation de soutien à Deniz Yücel dans sa ville natale de Flörsheim-sur-le-Main (Hesse). Photo ANDREAS ARNOLD/DPA

Prochain épisode donc: Erdogan en "visite privée". Tout aussi privée que la Fédération des mosquées turques d'Allemagne, la DITIB, qui a pisté pour Erdogan  les "ennemis de l'État" en Allemagne et a relayé les infos à Ankara. Ou aussi privée que ces consulats turcs en Rhénanie du Nord-Westphalie, à propos desquels le président régional du syndicat de l'éducation GEW Sebastian Krebs rapporte : «Nous avons appris de diverses sources que des participants (à des réunions  d'information pour les enseignants et les associations de parents) ont été sommés de signaler aux consulats généraux toute critique du gouvernement turc observée dans les écoles  de RNW". Peut-être les victimes de ces dénonciations ont-elles  aussi été rassurées par ces mots de Merkel: "Elle a souligné combien il est important que M. Yücel puisse recevoir une aide consulaire complète de  l'ambassade d'Allemagne".

Erdogan, qui combat certes Daesh en Syrie maintenant, mais l'a auparavant soutenu, qui travaille toujours avec d'autres groupes terroristes syriens et terrorise les Kurdes en Turquie, est ce que les autorités allemandes appellent un «fauteur de troubles» ("Gefährder", litt. menaceur). En Turquie, il commet déjà des crimes. En Allemagne, il veut encourager d'autres à commettre le crime de soutenir une dictature. Après tout environ 1,4 millions d'électeurs turcs vivent en Allemagne. Beaucoup d'entre eux sont des voisins et des collègues agréables. Mais ils ne sont pas rares ceux qui, après des décennies de politique allemande de désintégration, sont à la recherche d'une main de fer qu'ils pourraient saisir. Cette main, apparemment, leur est tendue par Erdogan. Cette influence met également en danger la démocratie allemande. Il n'y a aucune raison de laisser entrer le fauteur de troubles Erdogan en Allemagne pour lui laisser faire sa pub pour la dictature.

Ulrich Gellermann

Original: Gefährder Erdogan: Diktatur privat auf Reisen

Traduit par Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

Source : Tlaxcala, le 1 mars 2017


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui3543
mod_vvisit_counterHier17130
mod_vvisit_counterCette semaine33898
mod_vvisit_countersemaine précedente134636
mod_vvisit_counterCe-mois-ci440316
mod_vvisit_countermois précedent526014

We have: 227 guests online
Ton IP: 54.81.183.183
 , 
Aujourd'hui: 22 Mai 2018