REDHER - La pluma
Accueil Articles Opinion


Après le 49.3. Par où pourrons-nous gagner ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le lent pourrissement de notre non-république se prolonge. « Amener notre pays vers demain ». C’est pourtant par ces mots que le premier ministre Manuel Valls a justifié son recours au 49.3 pour imposer la loi travail, sans majorité politique et contre l’opinion populaire.

 

 

Une question s’impose à toutes celles et tous ceux qui s’engagent jour après jour contre la loi El Khomri et son monde, dans des conditions toujours plus radicalisées par les pressions policières.

Pourquoi, malgré Nuit Debout, la multiplication des mobilisations unitaires impulsées par les syndicats et les mouvements de jeunesse, le risque de faire voler en éclat sa propre majorité parlementaire, le reniement consommé de l’histoire même de son courant politique – le socialisme – et les possibilités d’un embrasement des conflits sociaux, ce gouvernement s’entête ?

Pour une raison simple. François Hollande, Manuel Valls et le gouvernement sont convaincus du bien fondé de leur choix et de leur action en régime de capitalisme financier mondialisé et de libre-échange débridé. Pensant l’avenir de notre société dans le cadre de ce système dont ils ne questionnent ni la nature ni l’évolution, ils sont convaincus qu’ils font ce qu’il faut pour la France.

De fait, dans ce contexte, leur orientation est rationnelle et cohérente. Il s’agit d’ajuster notre société aux exigences de la production mondiale qui organise, dans le cadre de la globalisation, la dégradation continuelle de la valeur du travail, de sa capacité de négociation face au capital, de sa participation aux orientations de l’entreprise et de l’investissement.

La loi El Khomri n’est que la déclinaison contextualisée en France de ce qui se déroule, depuis quelques années, quelques mois ou simultanément selon les cas, dans nombre de pays : Allemagne, Argentine, Brésil, Espagne, Grèce, Italie, Royaume-Uni, etc.

« Amener notre pays vers demain »... Notre gouvernement ne fait que préparer ses meilleurs offrandes – notre compétitivité pays, notre baisse du « coût » travail, notre dégradation du droit du travail, etc. – aux « deus-globo ».

Que faire face à ce rouleau compresseur global ? La séquence actuelle nous rappelle que nos sociétés sont soumises à des rapports de pouvoir qui s’exercent et s’incarnent dans nos institutions. Un groupe social – la classe politique dans l’Etat – a le pouvoir de renforcer – ou de contraindre – celui des agents économiques et des forces du marché.

Tandis que les mouvements de la société actuellement à l’œuvre vont agir en se développant dans un cycle long, nous devons réfléchir à la question politique. Toutes les expériences historiques qui ont apporté des victoires pour les peuples ont combiné actions dans la société et dans les institutions. Pour gagner, il faut occuper la rue, l’espace public, les places, le lieu de la production mais aussi les institutions et l’Etat pour en désarticuler les équilibres et en transformer progressivement l’action au service d’un autre projet de société.

Combat titanesque, rude, incertain tant les chances de se perdre dans les méandres de la bureaucratisation et du pouvoir corrupteur sont grandes. C’est alors ici plus qu’ailleurs que nous devons inventer des pratiques et des mécanismes qui projettent et préservent l’élan de la transformation surgi de la société.

Transformer la politique, sa culture, son organisation, renforcer son contrôle par la population, réorienter la direction de son pouvoir et renouveler sa représentation constituent une tâche indissociable du combat social. Elle échoit à toutes et celles et tous ceux qui pensent que seule la démocratie est opposable à la tyrannie de l’économie.

Christophe Ventura

Source : Mémoire des luttes, le 12 mai 2013

 

 
Plus d'articles :

» Jour et nuit, des travailleurs sans papiers en grève occupent une agence d’intérim à Paris 12e

Depuis lundi 12 février, l’agence d’intérim Défi technology du douzième arrondissement parisien est occupée par 33 travailleurs du BTP sans papiers, en grève pour leur régularisation. Avec une détermination sans faille, ils tiennent le...

» Six Huit : mémoires d’une année en révolution (2) 21 février 1968 : FNL vaincra !

L’année 1968 commence très fort : le 30 janvier les combattants vietnamiens lancent l’Offensive du Têt (Nouvel an vietnamien) dans l’ensemble du Sud-Vietnam, attaquant toutes les grandes bases militaires US et toutes les grandes villes...

» Comment les Corses ont failli devenir des cobayes du colonialisme nucléaire français, avant d'être remplacés par les Algériens et les Polynésiens

A l’époque où la France fait exploser sa première bombe dans le désert saharien, le 13 février 1960, il eût été indécent de plaisanter sur les mérites de cette bombinette ou de rigoler sur cette force de frappe en devenir. Le 13 février...

» Six Huit : mémoires d’une année en révolution (1) 21 octobre-20 décembre 1967 : Vive la victorieuse guerre du peuple !

Non, 50 ans après, je ne regrette rien. Je n’ai ni volé, ni tué, ni violé, ni menti. Et je crois n’avoir jamais trahi, ni nos idées et rêves, ni mes camarades. Tous ceux de mon âge ne peuvent pas en dire autant. Mais avant toute chose,...

» « Quand j’ai entendu l’expression"délit d’hospitalité"… »

Le 21 décembre 1996, le théâtre des Amandiers de Nanterre accueillait une soirée de solidarité avec les sans-papiers organisée par le collectif des Hauts-de-Seine et la coordination nationale des sans-papiers. Au cours de cette soirée,...

» Emmanuel Macron : le libéralisme autoritaire

« Un vrai libéral ». Voilà comment la sphère médiatique a décrit et consacré Emmanuel Macron dans sa phase d’accession au pouvoir. Cela signifiait : il appliquera une politique économique d’inspiration patronale mais il sera...

» La rationalité néolibérale comme nouveau sens commun ?

Le 17 janvier 2018 (Séville, Espagne)Du 16 au 18 janvier 2018, l’Institut Joaquín Herrera Flores (Séville/Brésil) et le Master de droits humains, Interculturalité et Développement de l’Université Pablo de Olavide de Séville ont organisé...

» Centre Pénitentiaire de Marseille : des conditions de détention dégradantes et inhumaines persistantes; Rapport d'enquête

En mai 2017, Confluences, ONG pour la promotion et la défense des droits humains basée en France, a été contactée par des familles de personnes détenues au Centre Pénitentiaire des Baumettes à Marseille, au sujet des conditions de détention...

» Russia Today et Le Média : les « grandes menaces » pour la macronie

Le pouvoir jupitero-macroniste fait de l’humour sans le savoir : il souhaite renvoyer tous les citoyens français en classe de Terminale de Philo ! Ces individus, qui pour la plupart relèvent de la « France d’en-bas »,...

» Lettre ouverte au Président Macron à la veille de la visite du Président Macri

A l’occasion de la venue du président argentin Mauricio Macri le 26 janvierLETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISEM. le Président de la République,Sachant que dans quelques jours vous allez recevoir le président de la...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Édition spéciale «Bilan 2017»

« Pas du mouvement dans le silence, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali, Colombie » L'année 2017 en mots et en noms   Les pays qui ont fait la Une des ...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui427
mod_vvisit_counterHier20292
mod_vvisit_counterCette semaine20719
mod_vvisit_countersemaine précedente147505
mod_vvisit_counterCe-mois-ci525276
mod_vvisit_countermois précedent537187

We have: 410 guests, 1 members online
Ton IP: 54.90.202.184
 , 
Aujourd'hui: 26 Fév 2018