REDHER - La pluma
Accueil Articles Droits Humains Déplacement forcé


Capitalisme, déplacement de populations, Glyphosate et malformations congénitales

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Cecilia ZamudioBisDans le système capitaliste le terrorisme d’État est un fait récurent, utiliser pour paralyser les revendications sociales, et pour provoquer des déplacements massifs de populations en faveur du grand capital.

DESPLAZADOS-COLOMBIA-PROTESTA-ESEn Colombie le  terrorisme d’État est étroitement lié à l’accumulation capitaliste: 40% du territoire colombien est octroyé en concessions à des multinationales minières. La stratégie du déplacement de populations tente de briser la résistance populaire face à la déprédation des ressources naturelles, et vide de leur population les zones convoitées par les multinationales. Cette stratégie s’exerce aussi selon les lignes directrices des Etats-Unis : dépeupler les campagnes pour tenter d'éliminer la base sociale de la guérilla.  Ce que les Etats-Unis appelèrent au Vietnam « enlever l’eau au poisson», lorsqu’ils exécutèrent leur macabre plan des « villages rasés » ou hameaux stratégiques.

L’instrument paramilitaire est utilisé par l’État colombien, les multinationales, et les grands propriétaires fonciers pour semer la terreur à coups de massacres et de tortures. Cet instrument paramilitaire a été consolidé par commandement étasunien: la mission Yarborough de 1962 préconise l’organisation de groupes paramilitaires, promus par l’État, dont l’objectif est d’assassiner les communistes et tous ceux qui revendiquent la justice sociale. La doctrine contre-insurrectionnelle et le concept de « l’ennemi interne » qui régit l’action de l’armée colombienne, prennent leur source dans les manuels français et étasuniens, qui préconisent l’usage de la torture de manière systématique, ainsi que l’usage du déplacement massif de populations. Les manuels de la CIA, tels que le KUBARK, instruisent en tortures physiques et psychologiques (1).

La terreur étatique en Colombie a causé des dizaines de milliers de disparitions forcées (2), plus de 9.500 prisonniers politiques. 60% des syndicalistes assassinés dans le monde sont assassinés en Colombie par des agents de l'État et l’instrument paramilitaire. L'État colombien a éliminé physiquement tout un parti politique: l'Union Patriotique, avec plus de 5.000 militants assassinés (3). La plus grande fosse commune d'Amérique Latine fut découverte derrière le Bataillon Militaire de la « Force Omega », dans la Macarena, avec 2.000 cadavres de disparus victimes de cette Force du « Plan Colombie », formée et encadrée par les Etats-Unis (4).

- Déplacement de populations : un crime planifié au bénéfice de l’accumulation capitaliste

6-MILLONES-DESPLAZADOS-COLOMBIA-CAPITALISMOLa Colombie est le deuxième pays au monde (après la Syrie) avec le plus grand nombre de personnes déplacées (5). Plus de 6,3 millions de personnes ont été déplacées en Colombie par une planification de la terreur au service de l'accumulation capitaliste: elles ont dû abandonner leurs terres après avoir survécu aux massacres dirigés intentionnellement contre la population, exécutés par l'armée et l’instrument paramilitaire. Il y a des responsables de cette planification de la terreur, et ces responsables sont ceux qui capitalisent l’exploitation de la terre pour l’agro-industrie et pour l’exploitation minière multinationale. Les personnes forcées de quitter leurs terres ne sont pas des personnes déplacées par les « balles perdues », cette formule qu'utilisent les médias du capital pour empêcher la compréhension de la réalité.  

Les bombardements de l'armée sur les communautés paysannes et les fumigations sont aussi des instruments destinés à provoquer des déplacements de populations. Les fumigations se font sous le prétexte de la "lutte contre le narcotrafic", mais ce sont des cultures vivrières qui sont fumigées avec du glyphosate, empoisonnant la vie et l'eau.

- Plusieurs générations d’enfants nés malformés: l’État colombien ne « voyait » pas le danger

GLIFOSATO_Enteritis_MALFORMACIONESL’OMS a récemment confirmé ce que les scientifiques et les communautés dénoncent depuis des décennies: le glyphosate est un danger mortel. L’OMS le classifie maintenant comme un agent cancérigène de catégorie 2A. Il lui a fallu du temps pour cette classification: Serait-ce vrai que les pressions des fabricants de ce poison rythment son calendrier et ses classements?  L’État colombien a imposé au peuple colombien plus de 25 années de fumigations, sous la houlette des Etats-Unis, achetant le poison à Monsanto, sous la marque Roundup. Jamais les dénonciations des communautés paysannes colombiennes, ni les documents scientifiques, ni les enfants nés avec des malformations, sans bras, sans jambes, ou atteints de cécité, n’ont constitué pour le gouvernement colombien une quelconque « preuve » du caractère génocidaire des fumigations: ce n’est que lorsque l’OMS se prononce, qu’il commence à songer à cesser les fumigations. Pour le gouvernement de Santos tout est dans l’apparence, pour garder un masque dans le jeu diplomatique international.

La Colombie est le seul pays au monde qui a permis, pendant des décennies, la fumigation aérienne au glyphosate: depuis 1994 la Résolution 001 du Conseil National des Stupéfiants la préconisait, mais c’est même bien avant que l’aspersion de ces poisons a commencé.

2 MALFORMACIONES CONGÉNITAS GLIFOSATOMaintenant il reste à voir si la décision prise en mai 2015 de suspendre les aspersions aériennes avec du glyphosate se traduit dans la pratique, et surtout si le glyphosate ne va pas être remplacé par un autre poison, non encore inclus dans les classements de l’OMS. Il reste encore à voir si toutes les personnes malades vont recevoir un traitement, si il y en a un. Et comment traiter les souffrances des milliers d’enfants nés malformés, au moins par des soins palliatifs avant leur mort. Connaissant le caractère capitaliste du système de santé colombien, et sachant comment il laisse mourir les personnes aux portes des hôpitaux, l’espoir que les malades seront pris en charge est quasiment nul. La question des terres et des eaux polluées reste en suspens, ainsi que la question des millions de personnes déplacées pour fuir ces aspersions génocidaires. Ce que l’État colombien a perpétré des années durant contre le peuple colombien et contre les écosystèmes de la région est un crime contre l’humanité; il faudra maintenant voir si il va imposer un autre poison. La question sur la lenteur de l’OMS à effecteur ses classements reste posée; ainsi que la question des dégâts politiques causés par la soi-disant « lutte contre le narcotrafic », et ce que celle-ci cache en réalité.

Les fumigations aériennes ont imbibé le pays de poisons tels que le glyphosate et d’autres encore plus puissants tels que Round Up Ultra, Imazapyr, Tebuthiuron, et même le Fusarium Oxysporum: cette politique a été très utile dans la stratégie étatique de déplacements de populations, et très peu efficace contre les « cultures illicites ».

COLOMBIA- GLIFOSATO-ENFERMALes tentatives des communautés paysannes de substitution manuelle des cultures illicites par des cultures vivrières, ont été persécutées par l’État. Quand aux propositions de la guérilla, issues de la participation paysanne aux Auditions du Caguán [premières négociations gouvernement-FARC, en 2000, NdE], et qui promeuvent aussi la substitution manuelle des cultures illicites par des cultures vivrières, au profit de la souveraineté alimentaire et du paysannat, elles ont aussi été complètement ignorées par l’Etat colombien et par les médias. Médias qui ne font que ressasser le mensonge lancé par l'ex-ambassadeur étasunien Lewis Tambs (7), créateur du terme « narco-guérilla »; alors que le narcotrafic en Colombie  porfite aux douanes aériennes et portuaires de l’État, et à toutes ses structures, et que les narcotrafiquants ont été des alliés historiques du terrorisme d’Etat, activant leur tueurs contre les communistes et autres opposants politiques. Jusqu’à aujourd’hui les propositions agraires de la guérilla sont ignorées par les médias, qui passent sous silence leurs documents (8) et le contenu du dialogue de la Havane. Déjà lors des pourparlers du Caguán, les FARC avaient présenté un projet pilote de substitution manuelle des cultures à Cartagena Del Chairá (9), dont le estimé à grande échelle était des milliers de fois inférieur au Plan Colombie. Mais ces pourparlers avaient été sabotés par l’Etat colombien, qui s’empressa de signer le Plan Colombie, un plan de guerre confectionné aux Etats-Unis.

Le prétexte de la "lutte contre le narcotrafic" se voit démenti dans la pratique: le narcotrafic est imbriqué dans l'État colombien lui-même, et jusqu'à la DEA elle-même. Sans parler des multinationales de produits chimiques qui fabriquent non seulement les précurseurs nécessaires à la cocaïne, mais aussi toutes sortes de drogues légales.

 

Cecilia Zamudio pour La Pluma, le 20 mai 2015

Références

(1) Injerencia de los EEUU, contrainsurgencia y terrorismo de estado, Renán Vega Cantor2015. http://www.corteidh.or.cr/tablas/r33458.pdf

(2) En mai 2011 le représentant de l’ONU por les droits de l’homme, Christian Salazar, informa que l’ONU estime que plus de 57.200 personnes ent été disparues en Colombie. http://www.argenpress.info/2011/05/escalofriante-cifra-de-desaparecidos-en.html

http://tercerainformacion.es/spip.php?article25302

(3) 5.000 militants assassinés: la CIDH a reconnu le génocide politique.

(4) La plus grande fosse commune du continent: http://www.publico.es/internacional/aparece-colombia-fosa-comun-000.html

http://www.rebelion.org/noticia.php?id=99507 

(5) La Colombie et la Syrie: pays avec le plus de personnes déplacées de manière forcée. CODHES recense 6,3 millions de personnes déplacées en Colombie. http://www.codhes.org/~codhes/images/Revista/Boletin16_ProcesoPaz_CEspitia.pdf

6,8 millions de victimes: http://www.telesurtv.net/news/El-conflicto-armado-en-Colombia-suma-68-millones-de-victimas-20141229-0002.html

(6)Glyphosate : www.prensarural.org/spip/spip.php?article16748

(7) La fable de la « narcoguérilla » a été lancée par le jadis ambassadeur des EEUU, Lewis Tambs, il incluait dans sa fable aussi le parti communiste. « Colombia Historia de una traición », Restrepo Laura, páginas 80, 81, 82, Iepala, Madrid, 1986.

(8)Les documents des propositions agraires de la guérilla peuvent être trouvés sur le site de la Délégation de Paix des FARC, mais ne sont pas diffusés par les grands médias, car l’ostracisme médiatique est total: http://www.pazfarc-ep.org

(9) Planificación de mecanismos para la sustitución de cultivos ilícitos - Municipio de Cartagena del Chairá (Caquetá)

http://www.abpnoticias.org/index.php/campna-especial/557-planificacion-de-mecanismos-para-la-sustitucion-de-cultivos-ilicitos-municipio-de-cartagena-del-chaira-caqueta

Original : Colombia: Capitalismo, desplazamiento poblacional, Glifosato y malformaciones congénitas

Cecilia Zamudio est journaliste, poètesse et peintre. Par son travail journalistique, elle veut contribuer à briser l'encerclement imposé par les médias du grand capital. Collaboratrice de La pluma

Articles de Cecilia Zamudio publiés pour La pluma:

Crime contre l’humanité: L’UE veut les richesses de l’Afrique, mais pas les personnes

Voix pour la Liberté des 9’500 Prisonniers Politiques colombiens


 

 
Plus d'articles :

» Qui a trahi le camp de la paix en Colombie ?

Voir en fin d’article l’intégralité des résultats des élections 2018Comme cela est encore proche, comme cela semble déjà loin… Le 15 juin 2014, au terme du second tour de l’élection présidentielle, Juan Manuel Santos était réélu...

» À Bogota, l'éboueur devenu «seigneur des livres»

José Alberto Gutierrez a passé vingt ans de sa vie à remplir 450 bibliothèques avec 50.000 ouvrages récupérés dans des poubelles.«Le jour où j'aurai rempli la Colombie de livres, je me sentirai comme Ulysse après avoir sauvé Pénélope et...

» Les escadrons de la mort continuent d'agir impunément en Colombie, tandis que que les USA se voilent la face

Presque quotidiennement, nous sommes bombardés par des « informations » sur des problèmes au Venezuela. Et de fait, problèmes il y a, par exemple des pénuries de nourriture et de médicaments, et une inflation galopante. Mais quelque...

» Mercredi 13 juin 2018, Journée d’études jeunes chercheurs : « Mémoire et Histoire en Amérique latine et Espagne. Du Contemporain au Temps présent (IHTP) »

Séminaire « Mémoire et histoire en Amérique Latine et en Espagne : du contemporain au temps présent » (IHTP-CNRS, EHESS, Université Paris 8 Laboratoire d’Etudes Romanes)

» La Colombie à la croisée des chemins

Résultats du premier tour de l’élection présidentielleLes Colombiens étaient appelés aux urnes ce dimanche 27 mai pour le premier tour de l’élection présidentielle.Sont arrivés en tête Ivan Duque, avec 39,1% (7 569 693 voix),...

» Nicolas Maduro trace les six lignes d’action de la nouvelle étape de la révolution bolivarienne

« Nous devons opérer un changement radical, une rectification en profondeur, et un profond réapprentissage. Nous ne faisons pas les choses correctement et nous devons changer ce pays » a déclaré Nicolas Maduro devant la plénière...

» Éditorial La Pluma et Tlaxcala: À propos de certains de nos doutes

Les Colombiens vont élire un nouveau président le 27 mai, ou le 17 juin, en cas de deuxième tour, les Mexicains le 1er juillet, les Brésiliens en octobre. Entretemps, les Vénézuéliens viennent de réélire le leur.

» Pour la paix et l’audace dans les urnes colombiennes

On doit malheureusement constater qu’en Colombie on ne se défait pas de la mécanique de la violence comme on se débarrasse d’une bonne grippe.  Au moment même où l’on repousse une guerre de plus de soixante ans par des accords de...

» Le sociocide colombien

La situation des (non-)droits humains en Colombie est extrêmement préoccupante. Au lieu d'ouvrir la porte à la paix et à l'espoir, l'après-accord avec les FARC-EP apparaît comme une période marquée par l'incertitude et la violence. Alors...

» La justice colombienne osera-t-elle enquêter jusqu'au bout sur Álvaro Uribe?

Alvaro Uribe Vélez, qui fut président de la Colombie de 2002 à 2010, a déclaré un jour que toutes les attaques contre lui ne l’atteignaient pas, car il était « en téflon ». Toutes les enquêtes sur ses activités criminelles ont...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui2232
mod_vvisit_counterHier14865
mod_vvisit_counterCette semaine67900
mod_vvisit_countersemaine précedente98905
mod_vvisit_counterCe-mois-ci291931
mod_vvisit_countermois précedent485122

We have: 144 guests online
Ton IP: 54.198.77.35
 , 
Aujourd'hui: 19 Juil 2018