REDHER - La pluma
Accueil Articles Politique Monde


Au secours la vieille droite va revenir au Paraguay!

Envoyer Imprimer PDF

Entretien avec Nicolas Caballero, ancien conseiller du président de gauche, déchu, Fernando Lugo.

Les Paraguayens sont appelés aux urnes ce dimanche pour élire le président, les 80 députés et les 45 sénateurs.

En juin 2012, un coup d’état institutionnel avait chassé le président Fernando Lugo. Selon la constitution, il ne peut briguer un second mandat. Le parti Colorado (droite conservatrice) devrait retrouver le pouvoir, cinq ans après une défaite historique, car la gauche se présente aujourd’hui divisée. Nicolas Caballero, brillant ingénieur en informatique spécialisé dans les communications par satellite et fibre optique,  conseiller de l’ancien président de gauche, Fernando Lugo, surnommé « l’évêque des pauvres », revient sur la situation de son « petit pays » (6 millions d’habitants) à la veille des élections. Nous l’avons rencontré récemment à Pau où il était l’un des invités du festival CulturAmerica.

 Fernando Lugo, président paraguayen destitué en juin 2012 lors d'un coup d’état institutionnel 

Les sondages prédisent une victoire de l’oligarchie pour la présidentielle. Quel est le rapport des forces politiques ?

Nicolas Caballero. Les enquêtes d’opinion sont plus ou moins fiables. Le parti Colorado,  droite conservatrice, a la faveur des pronostics totalisant entre 36-42% des voix devant le parti libéral qui recueillerait de 29 à 35% des suffrages.  Ces formations représentent la vieille oligarchie, revancharde et dont la campagne a reposé sur la haine et le mensonge. La gauche quant à elle ne se présente pas unie. Si l’on additionne ses différentes composantes, elle compterait pour environ 30% des voix. L’ancien président Lugo a décidé de soutenir de façon inexplicable Anibal Carrillo, peu représentatif,  au sein de la coalition de gauche Frente Guasu. Il y a eu scission et la naissance du mouvement Avanza Pais (Avance pays) avec un candidat Martin Ferreiro, qui à gauche, apparaît en tête. Fernando Lugo, qui ne peut briguer un second mandat, se présente au Sénat. Il ne faut pas perdre de vue qu’en 2008 lors de la victoire de Fernando Lugo, nous avions dû avec Frente Guasu, sceller une alliance technique avec les libéraux. C’était là le seul moyen d’en finir avec 68 ans d’hégémonie du parti Colorado, pilier politique de la dictature du général Stroessner entre 1954 et 1989.

Est-ce que ce n’était pas suicidaire de s’allier avec les libéraux?

Nicolas Caballero. Oui, car nous nous sommes rendus compte par la suite de leur véritable nature. Pendant plus de 60 ans, les libéraux n’avaient jamais pu battre le parti Colorado. Leur seule possibilité de parvenir au pouvoir était de s’allier avec la gauche. Ce qui nous a permis de l’emporter. Mais après quatre ans, ils ont trahi. Il fallait rendre impossible l’alliance entre les libéraux et la gauche, en faisant de l’obstruction systématique. La gauche était au gouvernement mais n’avait pas la majorité au Congrès.  Avec le parti Colorado, les libéraux ont participé au coup d’état institutionnel. Il y a eu vingt-quatre tentatives, et la 24ème a réussi. L’élément déclencheur avait été le choc provoqué par les affrontements entre des paysans qui voulaient occuper des terres et la police à Curuguaty faisant 18 morts (11 paysans et 7 policiers). Fernando Lugo a été destitué en deux heures par le Congrès. En 62 ans la seule chose qui ait changé, c’est notre arrivée au sommet de l’exécutif. Le coup d’état a été organisé de manière expéditive par le pouvoir judicaire, le Congrès et les multinationales.

Que représente à gauche l’option Martin Ferreiro du mouvement Avanza Pais ?

Nicolas Caballero. Ce mouvement de gauche est une scission de Guasu de l’ancien président. Il regroupe différentes formations et organisations sociales. Son programme est d’approfondir ce qu’a entrepris Fernando Lugo, dans la lutte contre la pauvreté,  dans les domaines de l’éducation et de la santé et dont la réalisation s’est heurtée à l’obstruction de la droite. Avanza pais propose également la rédaction d’une nouvelle constitution pour changer le fonctionnement de la démocratie et équilibrer les différents pouvoirs. Il ne s’agit pas de mettre fin au système capitaliste d’une baguette magique mais de permettre une meilleure redistribution des richesses. Car le Paraguay est très riche en biodiversité, en énergie électrique et  en soja. Mais il est le paradis du transgénique et de Monsanto. Contre la folie de cette monoculture, Martin Ferreiro dit non aux OGM et préconise le développement de l’agriculture organique. Les inégalités sociales  sont criantes. 2% de la population contrôlent 80% des terres cultivables et ne paient pas d’impôts, raison pour laquelle il faut s’attaquer à la réforme agraire que le président Lugo n’a pu mener à bien. Enfin il faut mettre fin à la corruption et au clientélisme. Savez-vous que lorsque la gauche était au gouvernement, plus de 90% des 220.000 salariés de la fonction publique avaient leur carte au parti Colorado? Preuve s’il en est que le pouvoir est resté aux mains de l’oligarchie.

Entretien réalisé par Bernard Duraud

Source: l'Humanité, le 20 avril 2013

A lire sur La Pluma:
Paraguay : la droite piaffe d’impatience  
Paraguay : retour aux coups d’État

Paraguay: la droite piaffe d'impatience

Le Paraguay s'invite à Pau

Coup d’État déguisé au Paraguay ?

Coup d’Etat malin au Paraguay

Le cerveau du renversement de Lugo suspecté de liens avec Pinochet et le narcotrafic

 
Plus d'articles :

» En Jordanie règnent la colère et la confusion

Où en est exactement la Jordanie maintenant ? Est-elle avec l’Occident ou avec le monde arabe ? Dans quelle mesure est-elle vraiment indépendante, et que va-t-elle devenir ?Récemment, au centre de la capitale – Amman –...

» Conflit entre États latinoaméricains et entreprises transnationales

Les défis de la région face à des traités d’investissement asymétriquesLes positions politiques et les législations relatives à l’investissement étranger se sont polarisées en deux points de vue opposés. D’une part, l’un suppose...

» Procès du glyphosate : Monsanto condamné, un jugement historique

Le géant de l’agrochimie a été condamné à verser 289 millions de dollars à Dewayne Johnson. La plainte du jardinier, malade d’un cancer, était la première examinée par la justice américaine.

» La voix dissonante du Forum de São Paulo

La 24e édition du Forum de São Paulo (FSP), rencontre qui rassemble les partis et mouvements progressistes de l’Amérique latine et de la Caraïbe, s’est tenue à La Havane du 15 au 17 juillet. Fondé en 1990 par le président cubain Fidel...

» Paraguay : Frente Guasú, PLRA et mouvement populaire

Avant la fin de son mandat, qui s’achève le 15 août, le président Horacio Cartes a voulu rendre hommage à Israël en allant personnellement inaugurer la nouvelle ambassade du Paraguay à Jérusalem le 21 mai. Les observateurs politiques...

» Un documentaire sur les liens entre Palestiniens au Brésil et dans leur pays occupé

Caractérisé par une forte diversité ethnique et culturelle, le Rio Grande do Sul abrite aujourd'hui des milliers d'immigrés palestiniens et leurs descendants. Les communautés issues de la Nakba -mot arabe signifiant catastrophe ou désastre-...

» Le Venezuela socialiste et la propagande occidentale

L'auteur dresse un panorama accablant des médiamensonges dominants dans la presse francophone canadienne,tout comme dans le reste de la presse francophone, anglophone, hispanophone, bref occidentalophone...-Tlaxcala

» Maurice Lemoine, journaliste et globe-trotter: «Je suis en colère contre ma profession»

C’est l’histoire d’un aventurier devenu journaliste. Pas Joseph Kessel, mais presque. Maurice Lemoine, figure bien connue des spécialistes de l’Amérique latine, était de passage à Paris entre deux escapades à Caracas et Bogota. Nous...

» Appel à contribution : Les Cahiers ALHIM n°38 (seconde semestre 2019)

Appel à contributionPour leur prochain numéro n°38 (2ème semestre 2019), les Cahiers ALHIM publiés par l’Université Paris 8 invitent des chercheurs issus de différents horizons à établir un état des lieux de la recherche surLa révision...

» Aurora Muriente : « Porto Rico demeure sous domination coloniale »

L’activiste portoricaine explique les raisons pour lesquelles la lutte indépendantiste veut se débarrasser du joug étasunien. Aurora Muriente Pastrana, est membre du Mouvement indépendantiste national Hostosien de Porto Rico (MINH), une...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Gracias, pero con Cialis soft intentaron sin embargo, lo que los medicamentos como el Viagra comprar-cialis.net

Les dossiers brûlants d'actualité

 

Éditorial La Pluma n ° 1: À tou.tes

Nous avons des ennemis. Certains d'entre eux ont tenté de faire disparaître notre site le 27 mars. Cette attaque malveillante a été rejetée par nos fournisseurs de serveur. Nul doute que ces enne...

 

Venezuela: la parole au Pouvoir constituant originel, le peuple !

« Dans le silence pas du mouvement, notre cri est pour la liberté » Graffiti quartier San Antonio, Cali , Colombie » La Pluma.net apporte son appui inconditionnel à la Révolution boli...

 Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves

Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans... Lire / Signer manifeste
Uno Levitra Professional es de los MEDICAMENTOS mas Comunes comprar levitra en-linea

Compteur des visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui1107
mod_vvisit_counterHier24478
mod_vvisit_counterCette semaine65733
mod_vvisit_countersemaine précedente143061
mod_vvisit_counterCe-mois-ci290999
mod_vvisit_countermois précedent467347

We have: 315 guests online
Ton IP: 54.224.108.238
 , 
Aujourd'hui: 21 Auo 2018